L’aide de la CAF 2014 pour payer une nounou ou la crèche : le complément de libre choix du mode de garde

L’arrivée d’un enfant dans un foyer, une joie. Le faire garder, surtout dans une grande ville, une galère. Sans parler du coût du mode de garde. Mais qu’il s’agisse des frais de nourrice, d’une garde à domicile, ou d’une assistante maternelle, la CAF aide les parents à financer le mode de garde choisi. C’est un complément de libre choix, qui permet de faire garder son enfant aussi bien dans une micro-crèche que dans une crèche collective, associative, parentale, familiale ou d’entreprise.

 

Les aides financières pour la crèche : l’aide de la CAF


Attention, il s’agit ici d’une aide financière pour la garde des enfants de – de 6 ans (donc encore valable après les 3 ans de l’enfant, pour financer une halte-garderie par exemple). Elle n’est pas valable pour les parents qui choisissent de passer par une nounou non agréé. Ainsi, bien veiller à ce que son assistante maternelle (si c’est le moyen de garde choisie) soit agréée.

Jeunes parents, ou futurs parents, ces fiches spéciales aides financières sont faites pour vous :

Les conditions de l’aide à la garde


Comme la plupart des prestations de la CAF, il faut gagner peu ou pas d’argent pour y avoir droit. Ainsi, cette subvention ne concerne que les femmes seules qui gagne moins de 400 euros par mois, ou le couple qui ne dépassent pas à 2 les 800 euros de revenu.

Ensuite, selon les modes de garde, certaines conditions restrictives s’appliquent :

L’assistante maternelle : elle ne doit pas gagner plus de 47,15 euros par jour et par enfant gardé.

La crèche d’association ou la crèche d’entreprise : il faut y faire garder son enfant un minimum d’heures ? Dans le cas présent, la jauge minimale est fixée à 16 heures.

 

Ce que la CAF prend en charge


Là encore, l’aide financière de la CAF va être conditionnée au mode de garde de son enfant, les aides ne seront pas les mêmes s’il s’agit d’une assistante maternelle ou non.

Pour une assistante conventionnée (à son domicile, on non)

Avoir un salarié pour garder son bébé, ça coûte très cher. Raison pour laquelle la CAF va prendre à sa charge une partie du salaire payé. Dans certains cas (car tout dépend de ce que l’on gagne) il ne restera plus aux parents qu’à payer 15% du montant de la garde. Ce montant est particulièrement avantageux pour une femme qui élève seule son enfant, surtout si le père ne verse pas de pension alimentaire. Vivre seule avec ses enfants, c’est souvent bénéficier d’une majoration de 40 %. Important : faire sa demande d’aide CAF garde le plus tôt possible.

Pour les cotisations patronales, c’est sur le site pajeemploi de l’URSSAF qu’il faut se rendre, afin de connaître la somme qu’il reste à payer une fois la participation CAF déduite (et la salariée déclarée). Pour une assistante maternelle agréée, elles sont en principe prises en charge à 100%.

 

Là où l’aide de la CAF est minorée

Lorsqu’on veut bénéficier de l’aide de la CAF alors qu’on travaille à temps partiel et que l’on touche le complément de libre choix activité.

Notre avis : même avec l’aide financière de la caisse d’allocation familiale pour faire garder son enfant, les modes de gardes coûtent très chers et viennent grever le budget des familles. Le problème est devenu tellement insolutionnable dans les grandes villes qu’un des deux membres du couple, celui qui a le plus petit salaire, choisi souvent de s’arrêter de travailler les premières années, le temps que l’enfant aille à l’école.