Aide au surendettement : comment faire pour ne plus être fiché à la Banque de France (FICP-FCC)

Etre fiché BDF, c’est avoir de gros problèmes pour accéder au crédit. Et pour sortir du fichage de la Banque de France, cela passera forcément par l’effacement des dettes, c’est-à-dire leur remboursement. Mais comment lever une interdiction de crédit, quand on est en surendettement, ou sur un fichier FICP ? Pour les FCC, le défichage Banque de France aura les mêmes effets qu’une levée du FICP. Les solutions pour sortir du surendettement, quant à elles, passeront sûrement par une association d’aide aux surendettés.

 

Obtenir un prêt lorsqu’on est fiché FICP


Des trois fichiers que compte la BDF, celui consacré aux incidents de remboursement des crédits reste celui qui ferme le moins de portes. Contrairement à ses petits voisins, le fichage FICP n’interdit pas de souscrire un crédit. Il n’existe qu’à titre informatif, et à vocation à être consulté par tous les organismes qui sont susceptibles de prêter de l’argent. Son but est d’éviter un trop grand nombre de prêts, alors que la personne fichée rencontre déjà de grandes difficultés pour rembourser.

Mais emprunter avec un fichage FICP n’est pas interdit, ce qui laisse encore de l’espoir à ceux qui ont besoin d’un prêt urgent. Cela reste de la théorie, car rares sont les banques qui vont oser prendre le risque de prêter de l’argent à une personne inscrire sur le fichier des incidents de paiements.

Toutefois, la meilleure façon de voir sa demande de prêt accordée, est encore de ne plus être fiché.

 

Comment sortir du fichier FICP ?


Comme toujours, il est plus simple d’y entrer que d’en sortir… Un fichage est motivé par au moins 2 mensualités de retard, et une dette équivalente à 500 euros depuis 60 jours. Si il y a eut un dépôt de dossier de surendettement, le fichage en sera la conséquence logique. Si rien n’est fait pour en sortir, une personne FICP restera parmi les heureux élus du fichage pendant 5 ans, et pour les plus chanceux, 10 ans en cas de surendettement. J’espère que vous avez compris mon humour caustique…

Peut-on faire un prêt après un défichage Banque de France

Une fois que toutes ses dettes ont été remboursées, ou que le délai du fichier est passé, il est envisageable de se faire accordé un crédit par une banque, encore faut-il justifier de revenus réguliers capables de précipiter le prêt. Mais il peut arriver que malgré son défichage, le crédit soit encore refusé alors qu’on travaille et que l’on gagne un salaire fixe. Cela veut dire que l’on ait toujours fiché BDF, et on parlera alors de fichage abusif.

 

Les conditions d’un fichage abusif

On peut parler d’abus quand toutes les dettes ont été réglées. Si tous ses créanciers ont touché l’argent qui leur était du, il n’y a pas de raisons de rester FICP. Parfois, les délais d’informations peuvent être en cause, et le défichage prend jusqu’à 2 mois pour être notifié aux banques. Notre conseil : changez de banque pour faire un crédit, il est préférable de choisir un organisme financier différent de celui avec le quel on a eu un problème. Un mauvais client reste catalogué ainsi par la banque, et les voyants lumineux invitant le conseiller à vous reconduire gentiment à la porte vont s’allumer…

Que faire en cas de fichage abusif ?

Il faut commencer pas se déplacer, et informer sa banque du défichage. Même chose avec la BDF, le mieux est encore d’envoyer un courrier AR pour connaître les raisons du maintien FICP. Si rien ne bouge, il faut déposer une réclamation auprès de la CNIL, et de la DGCCRF.

Comment savoir si on est toujours fiché à la Banque de France ?

Quand on a connu des soucis de remboursement, on perd parfois la notion du temps, et des dates qui se confondent sur son agenda peuvent rendre un dossier de crédit caduque à quelques jours près. SI on ne tient pas les comptes de son interdiction, et dans le doute, mieux vaut s’adresser à la BDF pour savoir si on est toujours inscrit sur le fichier. La démarche est très simple : on se rend à l’agence de la Banque de France la plus proche, en n’oubliant pas sa carte d’identité. La réponse à la demande se fait alors immédiatement.

Le défichage FCC


fichage FCC

Obtenir un crédit malgré un fichage BDF, quand on est FCC, c’est impossible, à moins de se rendre à l’étranger. Aucune banque en France ne peut prêter de l’argent à un client qui est inscrit sur le fichier d’interdiction d’émettre des chèques. La raison est évidente : ne pas enfoncer plus la personne fichée, pour ne pas l’entraîner vers le surendettement. Mais si je suis fiché FCC, comment faire pour m’en sortir ?

Comment faire pour ne plus être fiché à la Banque de France

Le mieux est de payer les chèques qui ont été rejetés, et qui sont souvent la cause du fichage FCC. Pour cela, on peut représenter le chèque rejeté si le compte a été alimenté entre temps, ou bien payer directement la somme en mains propres à la personne lésée par le chèque en bois. Ne pas oublier de faire remplir une attestation de paiement à présenter à sa banque.

Celle-ci devra informer la Banque de France de la régularisation dans les 48 heures, afin d’organiser le défichage BDF au plus vite. Une fois que cela est fait, il est possible de demander un prêt si besoin, en comparant les offres et les taux d’intérêts.

Les associations qui aident les personnes surendettées


L’aide aux personnes en surendettement est importante, car bien souvent on ne connaît pas ses droits ni la législation du crédit. Le mieux reste de s’adresser à une association spécialisée pour les personnes en surendettement, qui va apporter son expertise pour le montage du dossier à remettre à la Banque de France. Voici quelques exemples de coups de mains aux surendettés.

Ma tante aise les personnes surendettées à Paris

Le Crédit Municipal, ce n’est pas que du prêt sur gages. Ma tante apporte son suivi et son expertise aux personnes surendettées. D’abord, parce que les termes du surendettement ne sont pas toujours faciles à comprendre. On parle de plan de surendettement, de rééchelonnement de la dette, de liquidation, de rétablissement… Bref, pour tout comprendre, il faut s’entourer.

Que l’on soit une femme seule ou une personne qui a des difficultés pour comprendre l’administration, le Crédit Municipal apporte des réponses à ceux qui en ont le plus besoin. Toutefois, son rôle n’est pas de prévenir le surendettement. En effet, les dossiers d’excès de crédit sont déjà très nombreux, et le Crédit Municipal agit quand il n’est plus possible de faire machine arrière.

Pour éviter d’en arriver là, il est toujours possible de mettre en gage certains de ses objets précieux au Crédit Municipal pour régler ses créanciers, en attendant des jours meilleurs pour pouvoir rembourser ses dettes.

Association qui lutte contre le surendettement en Belgique

Le surendettement, ça n’arrive pas qu’aux autres, et la Belgique connaît aussi son lot de surendettés.  Sortir du surendettement en Belgique, c’est possible, à condition de s’en donner les moyens. La prévention du surendettement en Belgique passe par des organismes comme l’observatoire du crédit, qui en plus de centraliser les données, informe les plus démunis de leurs droits et des démarches à effectuer pour s’en sortir.

surendettement belgique

Le traitement du surendettement en Belgique passe toujours par la nomination d’un médiateur, qui fera le lien entre les créanciers et la personne qui doit de l’argent. Le médiateur de dettes n’a pas de parti pris, et représente les deux parties. C’est la première étape à un règlement collectif de la dette.

L’association Cresus en Ile de France

Prévenir et traiter : c’est le champ d’action de Cresus en île de France, association qui lutte contre le surendettement. Il faut prendre rendez-vous pour rencontrer un conseiller, qui va étudier tous les crédits qui ont été souscrits, avant de dire si il est possible ou non de déposer u dossier de surendettement. Chaque cas étant différent, il n’est pas possible à CRESUS de donner ce genre de renseignements au téléphone. Une rapide analyse de la situation de chacun va générer ou non un RDV auprès des bénévoles de l’association.

Mais Cresus dispense aussi des micros crédits, pour éviter que certaines situations personnelles ne deviennent encore plus difficiles par le manque d’argent. Il n’y a pas que l’île de France qui voit fleurir ce genre d’initiatives, la province regorge aussi d’associations qui viennent en aide aux surendettés ou aux personnes en passe de le devenir.

Lutter contre le surendettement à Angers

C’est un exemple de ce qui se fait de mieux en province. L’association Familles de France du Maine et Loir lutte contre tous les excès du crédit, et bien sûr le surendettement en fait parti. Elle apporte son aide sur les litiges, et sur les situations conflictuelles qui sont liées à l’endettement. Les bénévoles ne jugent les gens qui viennent les voir, ils les aide juste à monter un dossier permettant de résoudre les problèmes, ou du moins de les alléger.