Qui peut m’aider à trouver un logement social ?

Trouver un logement rapidement à Paris, Lyon, Marseille ou dans toutes les grandes villes quand on est sans emploi ou avec le RSA, passe forcément par le social. Mais mieux vaut ne pas être dans l’urgence. Il faut d’abord faire une demande, déposer son dossier, qui passera devant la commission d’attribution. Une fois l’objectif atteint, il est possible d’obtenir des aides financières pour trouver de l’aide pour payer son loyer. Mais comment trouver un logement social ? Telle reste la question.

Qu’est-ce que c’est ?


Que l’on soit à Toulouse, à Nantes, dans le 93 ou en Ile-de-France, le problème posé est le même. Qu’entend t’on par « social », terme qui veut tout est rien dire à la fois. Tout le monde connaît les HLM, mais il ne faut pas les réduire à cela, même si l’idée principale reste bien d’avoir un loyer modéré. C’est ce plafond qui va permettre aux locataires avec de petits revenus de pouvoir se loger décemment.

Derrière les logements sociaux, on retrouve l’état et les financements publics. Rappelons que la loi Duflot à l’origine, devait permettre de trouver les fonds pour en construire quelques milliers de plus. Au niveau des avantages, vous paierez donc moins que si vous étiez dans le privé. Bonne nouvelle quand on voit le prix des appartements.

Quels en sont les organismes ?

Tout va dépendre de la manière dont ils ont été subventionnés : prêts locatifs sociaux, à usage social, d’intégration… Et quels sont les collectivités qui ont financées : la ville, la région, le département, la Caisse des Dépôts, Action Logement… Bref, le champ des possibilité est vaste, reste à savoir comment avoir des aides pour un logement ?

Faire une demande de logement social


Commencez à prendre vos distances avec le mot urgent : vous allez vous faire du mal pour rien. Pour avoir un HLM, il va falloir avoir un dossier qui tienne la route pour entrer dans les critères demandés : les loyers modérés, ce n’est pas pour tout monsieur tout le monde.

Toutefois, afin de ne pas perdre son temps dans les méandres dans administrations, il ne sera pas nécessaire d’aller refaire la même chose dans toutes les villes environnantes : un seul dépôt pour toutes les communes d’un même département.

Bon à savoir : ce sont des démarches qui sont totalement gratuites, donc pas de frais de dossier. Si vous faites partie des heureux « gagnants », même chose lors de la signature du bail.

La procédure à respecter

Il y a une pile de document à réunir pour finaliser sa demande. Pas de panique, ce sont les mêmes qui sont demandés un peu partout : pièce d’identité et les 3 derniers avis d’imposition notamment. Vous pouvez déposer le formulaire complété auprès du service qui s’en occupe dans votre mairie.

Une fois votre demande enregistrée, vous en recevrez la preuve par une attestation ou figurera la date de dépôt et un numéro. Y sera également indiqué le moment où vous pourrez saisir le médiateur si aucun appartement en vous a été proposé.

Une fois son numéro d’enregistrement en poche

Il faut faire les organismes HLM de son département en y déposant les documents demandés. Les fonctionnaires peuvent faire la même chose auprès de leur service social et les employés du privé auprès de leur patron.

Le dernier mot reviendra à la commission d’attribution qui se fixe des ordres de priorité : handicap, urgence, personnes en danger… Sachez que rien n’est figé vous concernant. Si des changements radicaux dans votre vie sont arrivés, informez-en qui d droit via votre interface Internet.

Combien de temps faut-il attendre pour avoir un logement ?

C’est là que le bas blesse. Les délais ne sont pas les mêmes dans tous les départements et dans certains, ils peuvent s’étirer. C’est aussi une question d’offre et de demande, même si en principe, il y a un délai qui ne doit pas être dépassé (c’est le préfet qui le décide). Une médiation peut alors être saisie, sauf en cas de refus.

avoir un logement social

Chaque année, il faut refaire les mêmes démarches si vous n’avez toujours pas eu d’HLM. Cela permet de rester dans les tuyaux, car si cela n’est pas fait, c’est retour à la case départ

Quel est le plafond de ressources pour logement HLM ?

Les conditions de ressources changent plus ou mois chaque année, il se peut donc que les informations suivantes aient besoin d’être remise à jour au moment de leur consultation. Ces plafonds sont différents selon le bailleur social, de l’année de construction du logement et éventuellement de sa rénovation. Le nombre de personnes présentes dans la cellule familiale compte aussi., ainsi que la ville d’attribution, bien entendu.

Si vos ressources deviennent plus importantes avec le temps, il se peut que vous soyez assujetti à un sur loyer pouvant atteindre plusieurs centaines d’euros. Concrètement, si vous êtes un couple de médecins, oubliez. Si vous gagnez le SMIC avec trois enfants à charge, vous avez quand même plus de chances…

Les ressources prises en compte sont en principe celles de l’année n-2, ou de l’année dernière en cas de diminution sérieuse (plus de 10%), qu’il faudra justifier par tous moyens.

Trouver un logement social quand on est jeune


Il n’y a pas que les habitations à loyer modéré. Si vous avez entre 16 et 30 ans, vous pouvez tenter votre chance auprès des foyers de jeunes travailleurs. Ce ne sont pas vraiment des logements, mais des chambres, avec cuisine et douches communes. Pour ceux qui poursuivent leurs études, il y a aussi la solution des résidences universitaires, mais il faut s’y prendre très tôt car les places sont chères.

Le dossier se monte auprès du CROUS. Pour ceux qui n’auraient rien trouvé, reste la colocation, qui permettra de faire baisser le loyer en le partageant à plusieurs.

Les logements sociaux d’Adoma


L’association fait tout ce qui est en son pouvoir pour permettre aux plus démunis de s’insérer dans une société qui ne le leur permet pas toujours. Quand on n’a pas de travail, qu’on est seule avec des enfants à charge, où que l’on rencontre des accidents de vie qui font baisser les revenus, difficile d’être loger de façon « conventionnelle ». 7000 appartements sont ainsi réservés dans des résidences.

Il est donc possible d’avoir une chambre de type foyer ou avec une douche et des toilettes privatifs, ou même un studio, des T1, et des appartements plus grand pour les familles. Plus de renseignements sur le site d’Adoma.

Se loger grâce a Emmaus


Même sans l’abbé Pierre, l’association est toujours très active pour donner un toit à ceux qui sont dans la galère. Son action est surtout centrée sur la région parisienne, là où les loyers sont disproportionnés par rapport aux ressources des plus pauvres. Emmaus gère donc un parc de logement locatifs sociaux, elle en construit et en remet d’autres aux normes. Ceux qui ont un revenu modeste peuvent ainsi être logés un peu partout en France

Les aides à la location


Vous avez trouvé un toit ? Bravo ! Reste maintenant à le financer sans tomber dans la précarité. Avec de petits revenus, vous pouvez déjà commencer par toucher les APL de la CAF, celles-ci pouvant dépasser les 200 euros selon votre situation. Si vous êtes un travailleur avec peu de moyens, vous avez le droit à l’avance Loca-Pass, qui vous évitera ainsi de devoir débourser la caution.

aides à la location

Quand on doit s’installer, avec les frais, c’est déjà ça de pris. Il faudra la rembourser, mais à votre rythme, et sans intérêts. Loca-Pass peut aussi se porter garant et rassure ainsi les propriétaires qui hésiteraient à vous louer leur appartement. Pour les plus démunis, pensez aussi au FSL. Le fonds de solidarité logement s’obtient auprès de son conseil général. 

En conclusion, trouvez un logement social n’est pas facile, mais à l’impossible nul n’est tenu, surtout en France où il y a quand même de nombreuses façons de se loger à bas prix. Reste que pour arriver à vos fins, il faudra quand même prendre votre mal en patience, les listes d’attentes sont longues.