Consulter un avocat gratuitement en ligne, par téléphone, chat ou sur place : en France, Suisse, Belgique et Luxembourg

Vouloir attaquer en justice, ou se défendre juridiquement, ça peut coûter très cher. Comment consulter un avocat gratuitement quand on n’a pas d’argent ? Des services de conseil juridique gratuit existent, qu’il s’agisse du droit en ligne ou de rencontres en direct. Tout le monde doit être à égalité devant la justice, raison pour laquelle il est possible de trouver une consultation gratuite d’un avocat, même si on est sans ressources.

 

Pour rencontrer un juriste gratuitement


Prendre des conseils sur le net, ou parler avec un avocat par téléphone, c’est bien, mais rien ne vaut la consultation juridique en face à face, afin de bien pouvoir expliquer ses problèmes, et savoir si le contact passe bien avec son avocat, car comme dans toute relation humaine, il peut y avoir des caractères incompatibles.

Pour avoir des conseils d’avocats gratuits, il faut se rendre dans une maison de justice ou dans un CDAD. On peut en trouver dans chaque département. Le mieux est encore d’aller se renseigner à sa mairie, où il y a peut-être un service d’aide juridique compétent. Pour ceux qui ont une assurance pour leur logement, pensez à jeter un œil à vos contrats d’assurance habitation, il n’est pas rare qu’il y ait des avocats gratuits par téléphone qui sont compris dans le service, pour tous les problèmes qui touchent à la responsabilité civile.

En fin, pour celui qui a besoin d’un avocat en urgence, et qui n’a pas les moyens de le payer, il est possible de demander une aide juridictionnelle. La demande peut se faire en ligne, directement sur le site du ministère de la justice (même chose pour l’achat du timbre fiscal).

 

Combien coûte un avocat ?

Si je n’ai pas les moyens, l’accès à la justice sera gratuit. Pour toute procédure, il faut toutefois s’acquitter d’un timbre fiscal à 35 euros, qui va permettre de contribuer au paiement des premiers frais. Toutefois, l’accès à l’aide juridictionnelle ne pourra se faire qu’en justifiant de ses ressources. L’examen de ses revenus devra mettre en exergue l’impossibilité de se payer son propre avocat, et de prendre en charge financièrement sa défense (ou sa plainte). L’état peut prendre un charge tout, ou une partie du coût d’un avocat. Seuls les gens qui gagnent moins de 930 euros par mois se verront exonérés totalement.

Mais avant de s’engager dans une procédure, nous recommandons de commencer par consulter un service d’aide juridique en ligne (par tchat et emails), ou une assistance juridique gratuite par téléphone, nous allons détailler les moyens de le faire un peu plus loin dans cet article.

 

Consulter un avocat par téléphone : est-ce payant ?


Certains services de consultations juridiques par téléphone ou par email ne sont pas gratuits, mais ne sont pas très chers. C’est le cas du SOS Avocats de Wengo. L’avantage d’avoir un conseil dématérialisé, c’est qu’il est accessible 24h/24 et 7j/7. On y trouve beaucoup d’avocats qui acceptent de répondre par téléphone à des questions de droits, chacun étant libre d’appliquer son propre barème, le prix de la consultation juridique à la minute étant indiqué sous chaque avocat.

Les conseils juridiques au téléphone : pour quels problèmes ?

Il est possible de consulter un avocat inscrit sur wengo pour toutes les questions de droit, et en particulier les problèmes suivants :

  • Savoir comment divorcer : la procédure à suivre, les démarches à accomplir pour se séparer, que deviennent les enfants en cas de divorce…
  • Comment se défendre en cas de licenciement : en savoir plus sur le droit du travail, comment déposer son dossier aux prud’hommes…
  • Prendre des conseils juridiques pour un achat immobilier, qu’il s’agisse d’une maison ou d’un appartement, mais aussi les démarches à faire pour vendre son logement.
  • Obtenir de l’aide en cas de surendettement, mais aussi connaître ses droits de consommateur, en cas de litige avec un vendeur pour l’achat d’une voiture par exemple.
  • Prendre conseil pour un problème juridique avec l’administration : comment attaquer un service administratif en justice ?
  • Comment faire pour retrouver son permis de conduire, ou pour contester une amende ou un retrait de point si on est dans son droit…
  • Des réponses aux questions des employeurs qui s’interrogent sur le droit social
  • Des conseils juridiques pour la fiscalité, pour ses impôts
  • En savoir plus sur le droit commercial et sur les rapports de droit qui réagissent les sociétés entre elles.

Bref, qu’il s’agisse du droit civil ou du droit bancaire, l’éventail des questions juridiques qu’il est possible de poser par téléphone est important. L’avantage de passer par un service juridique payant par téléphone comme celui proposé par Wengo, c’est de trouver rapidement un avocat qui est spécialisé dans le domaine qui nous intéresse.

Recevoir une réponse juridique par mail

Le téléphone, c’est bien, mais on a parfois besoin de temps pour réfléchir au problème, et une fois la consultation avec un avocat terminé, il est possible de ne plus se souvenir de ce qui a été dit. Pour des questions de droit précises, il est aussi possible de les poser par mail, ce qui permet de recevoir une réponse écrite, qui en plus est certifiée par un avocat. Il sera donc possible de la joindre à son dossier lors d’une demande envoyée à l’administration par exemple (sans garantie qu’elle soit prise en compte, tout dépend bien sûr de l’affaire en cours).

L’avantage de demander une réponse juridique écrite, c’est qu’il est possible de le faire à n’importe quel moment, sans contrainte de jour ni d’horaire. La réponse interviendra donc par mail, dans un délai de 4h, s’il s’agit d’une demande de réponse expresse à une question précise. Le prix d’un tel service démarre à 20h (avec l’aide juridique par mail de Wengo). Pour une étude complète, impliquant l’analyse de documents juridiques joint au dossier, il faudra compter 48 h et un coût à partir de 40 euros, tout dépendra de la question de droit et du temps qu’il faudra pour y répondre. Le paiement se fera à la réception de la réponse de l’avocat.

Les consultations d’avocats « sectorisées »


aide juridique gratuite

Certaines villes, ou certains départements, mettent en place des structures spécifiques, pour apporter des réponses aux questions que se posent leurs administrés. Nous ne pouvons pas indiquer toutes les aides sur tout le territoire, nous nous sommes donc arrêtés à Paris et à la région parisienne.  Toutefois, suite à une forte demande, nous avons aussi indiqué les moyens gratuits pour consulter un avocat en Belgique, mais aussi en Suisse et au Luxembourg.

Comment faire pour consulter un avocat gratuitement à Paris ?

La ville de Paris met tout en place pour pouvoir consulter un avocat même si on n’est jeune et que l’on ne travaille pas. En effet, on peut trouver des réponses à ses questions concernant des problèmes juridiques courants, que chacun peut rencontrer dans sa vie de tous les jours, comme :

  • Des problèmes au travail, avec son patron ou avec ses collègues
  • Des factures non payées, des amendes de stationnement
  • Des problèmes de logement, en particulier avec son propriétaire lorsqu’on est locataire
  • Des difficultés à obtenir des papiers pour les résidants
  • Savoir comment porter plainte lorsqu’on s’est fait voler

Afin que chacun puisse se défendre, la marie de Paris a multiplié les points d’accès où il est possible d’avoir un rendez-vous sans attendre avec un avocat, comme :

  • Le point d’accès au droit des jeunes : il faut juste avoir moins de 30 ans
  • Les mairies d’arrondissement
  • Dans les maisons de justice et de droit

Une chute brutale de ressources ? A lire également, l’aide exceptionnelle de la mairie de Paris.

La consultation gratuite d’un avocat en banlieue parisienne : c’est possible, mais il peut y avoir de l’attente

Mais la ville de Paris n’est pas la seule commune à permettre à ses résidents de trouver rapidement des réponses juridiques à leurs problèmes du quotidien. La région parisienne est aussi très bien lotie en la matière. En effet, les services d’un avocat ne sont pas toujours faciles à payer pour une population qui connaît de sérieuses difficultés économiques. Les honoraires d’un avocat atteignent facilement les 200 euros de l’heure, si on ne bénéficie d’une aide juridique. Attention toutefois : quelques cabinets d’avocats réservent ses services à très bas prix qu’aux seuls titulaires de l’aide juridictionnelle.

Aide juridique dans les Hauts-de-Seine : pour pouvoir consulter un avocat gratuitement, il faut se rendre au palais de justice de Nanterre, où il est possible d’obtenir un consultation gratuite. Les horaires et les jours changent en fonction du domaine, le mieux reste d’y passer pour de plus amples renseignements. Pour ceux qui n’ont pas le droit à l’aide juridictionnelle, des consultations sont organisées dans certaines mairie, contre l’achat d’un ticket à 30 euros, toujours moins onéreux qu’une consultation privée.

Aide juridique dans le 93 : les mairies du département ont presque toutes une permanence juridique. Sinon, possibilité de voir avec une assistante sociale les possibilités d’aides gratuites. A Bobigny, l’ordre des avocats ouvre une permanence certains jours de la semaine.

Aide juridique dans le Val-de-Marne : c’est au palais de justice de Créteil que cela se passe. Il n’est pas nécessaire de prendre RDV avant de s’y rendre. C’est premier arrivé, premier servi, et comme toujours dans ce genre d’aide, il y a beaucoup de monde, donc prévoir d’arriver tôt.

RDV avec un avocat dans les Yvelines : se rendre au TGI de Versailles ou à la maison de l’avocat, pour régler son ticket et ensuite être redirigé vers un RDV privé avec un avocat du département.

Voir un avocat gratuitement dans le Val d’Oise : se rendre au TGI de Pontoise. La règle : Les 12 premiers arrivés pourront consulter gratuitement.

Consulter un avocat en Seine-et-Marne : renseignements au Palais de Justice de Melun, ou à celui de Meaux.

Un conseil juridique gratuit en Suisse

Ce n’est pas parce qu’on habite en Suisse, où que l’on travaille de l’autre côté de la frontière, que l’on n’a pas le droit à une aide quand on a un problème de justice. En Suisse comme ailleurs, on peut avoir besoin d’un conseil juridique gratuit. Il est possible de trouver de l’aide en ligne. Jurineo est un site de conseils qui sont faits par des avocats indépendants. Bien penser à renseigner son canton de résidence, les règles peuvent y être différentes, en particulier sur toutes les questions fiscales.

aide juridique en belgique

Ce conseil juridique gratuit par mail n’est pour l’instant valable qu’en Suisse Romande. Attention, seul le premier conseil est gratuit, et pour aller plus loin, il faudra régler la consultation (le prix dépendra des honoraires de l’avocat).

Trouver une aide juridique en Belgique

Il ne faut pas forcément payer pour avoir un premier avis juridique en Belgique. L’ordre français des avocats du barreau de Bruxelles s’est organisé pour donner les premiers renseignements, via ses permanences, à tous ceux qui en ont besoin.

Pour toute convocation du tribunal en Belgique, il est possible de se faire assister d’un avocat sans payer à condition de répondre à certaines exigences, notamment sur la faiblesse de son revenu, moins de 928 euros. Pour ceux qui gagnent un peu plus, une décote sur les honoraires pourra être appliqué.

Il reste possible d’obtenir un premier renseignement juridique par téléphone, en s’adressant à la Commission d’aide juridique.

Se faire aider judiciairement au Luxembourg

L’assistance judiciaire au Luxembourg permet aux ressources modestes de se faire assister par un avocat, même avec un petit revenu. Un français habitant au Luxembourg pourra lui aussi y faire appel, à condition d’avoir une autorisation de séjour en règles.

Bien sûr, on ne peut y accéder que si on n’a pas les moyens de se payer un avocat. Dans sa demande, il faudra renseigner les revenus du ménage, et pouvoir les justifier. Le formulaire est disponible auprès du barreau du Luxembourg, et à renvoyer complété au bâtonnier de l’ordre des avocats du Luxembourg. Une assistante sociale peut apporter son aide pour remplir le dossier. EN cas de fausse déclaration, l’aide judiciaire au Luxembourg sera supprimé, avec toutes les difficultés que cela peut engendrer.

En définitive, consulter un avocat gratuitement, ou presque sans payer, n’est pas très difficile. On s’y verra donner quelques renseignements, et la marche à suivre pour se défendre ou attaquer. A chacun ensuite de faire jouer l’aide juridictionnelle, si besoin, ou de se payer son propre avocat. La différence réside surtout dans les revenus de chacun.