Garantie Jeune 2014 : le nouveau RSA pour les moins de 25 ans !


Démarrer dans la vie active n’est pas une garantie pour trouver du travail, bien au contraire ! En effet, le chômage des jeunes reste très élevé. C’est pourquoi le gouvernement a lancé le nouveau RSA 2014 pour les moins de 25 ans. Cette aide financière est la bienvenue, et reste performante parmi les nouvelles aides pour les jeunes mises en place. Il fallait y penser, pour mettre le pied à l’étrier des – de 25 ans, afin de leur permettre enfin de s’émanciper.

 

La garantie jeune 2014


Un RSA pour les jeunes, il fallait y penser ! Celle nouvelle allocation pour les jeunes en 2014 a pour vocation de lutter contre la précarité, en prenant les devants en offrant la possibilité à ceux qui n’étaient pas indemnisés jusqu’à maintenant de toucher une allocation permettant de s’en sortir financièrement.

Ce contrat de garantie pour les – de 25 ans n’est pas encore généralisé sur tout le territoire, et quelques départements sont actuellement en phase de test, pour tester le dispositif d’aide sociale. Parmi eux, les départements qui connaissent un fort chômage des jeunes, comme la Réunion, les Bouches-du-Rhône ou la Seine-Saint-Denis.

En effet, jusqu’à maintenant, il fallait avoir plus de 25 ans pour toucher le RSA. Cette limite d’âge excluait du dispositif de nombreux jeunes, qui n’avaient pourtant pas les moyens de s’assumer financièrement en étant sans emploi. La donne vient donc de changer pour les 18-25 ans qui peuvent à certaines conditions toucher 450 euros par mois (somme égale au RSA).

 

L’histoire du RSA jeune

Rappelons qu’avant le revenu minimum de solidarité, les chômeurs non indemnisés par les Assedics touchaient le RMI, et qu’il n’avait jamais été question d’en faire bénéficier ceux qui n’avaient pas 25 ans. La nouvelle allocation mensuelle devrait permettre à ces jeunes de sortir de la pauvreté, même si on peut regretter qu’elle ne soit destinée qu’aux plus pauvres qui vivent dans la précarité, pour des raisons familiales ou de santé, et à qui l’obtention d’un emploi aidé semble être difficile.

Comment toucher l’allocation pour les jeunes


Tous les jeunes ne vont pas pouvoir en bénéficier, et il va falloir montrer patte blanche sur le respect des conditions, notamment sur la détresse et la situation de grande précarité. Ainsi, un jeune qui travaille ou qui vient d’intégrer une formation n’est pas éligible à ce dispositif d’aide proche du RSA.

Pour toucher la garantie jeune, il faut être suivi par un tuteur, qui est le plus souvent un acteur social local. Celui-ci va en parallèle de l’aide financière mettre en place une formation pour le – de 25 ans qui va s’accompagner d’un versement d’argent qui tournera autour de 450 euros, à + ou – 10% selon sa situation. Il est possible de toucher ce RSA pour les jeunes pendant un an, sachant que c’est une aide qui est potentiellement renouvelable, avec un premier bilan fait au bout de 6 mois.

Le jeune qui trouve du travail, ou qui décroche une formation externe à ce plan de réinsertion professionnelle ne touchera plus cette aide. Même chose s’il ne respecte pas toutes les conditions inhérentes.

 

La contrepartie du RSA jeune

Si certains jeunes sélectionnés pour leurs problèmes vont pouvoir toucher une aide mensuelle, il faut savoir qu’il y aura en échange des obligations à remplir, comme de suivre scrupuleusement le plan d’insertion fixé par l’accompagnateur désigné. Cela peut être une formation, mais aussi pourquoi pas un stage ou une mission d’intérim.

Il faut aussi savoir que le bénéficiaire du revenu de solidarité pour jeune devra se rendre à des convocations régulières, et s’engager à déclarer chaque mois le montant de ses revenus, au risque de se faire supprimer le RSA s’il ne s’y oblige pas.

Bon à savoir : un petit revenu d’activité est cumulable avec le RSA jeune.

Pour les jeunes dans le besoin, nous avons sélectionné quelques articles à lire pour savoir comment être aidés financièrement :

En définitive, ne reste plus à espérer que la garantie jeune, qui est actuellement au stade du dispositif expérimental ne soit généralisé sur tout le territoire, pour que tous puissent bénéficier de ce RSA pour les moins de 25 ans.