La CAF recrute : comment postuler aux offres d’emploi ?

La CAF, ce n’est pas que des aides sociales, ce sont aussi des emplois. Pour y postuler, rien ne change par rapport à une offre classique : CV et lettre de motivation, puis un entretien, et éventuellement une formation avant le recrutement effectif. Les grandes administrations sont en générales pourvoyeuses de beaucoup d’offres, avec un salaire correct. Ainsi, on peut aussi devenir conseiller Pole Emploi. A suivre la liste des profils recherchés ainsi que la réponse à la question que tout le monde se pose : comment postuler à la CAF ?

 

Les différents métiers proposés


Une offre d’emploi est là pour combler un manque. Et au sein de la CAF, on a toute l’année besoin de nouveaux travailleurs pour faire tourner la machine, et répondre aux changements de la réglementation qui nécessitent plus d’effectif. Les besoins sont donc séparés en plusieurs pôles. Faites le test pour savoir celui qui vous correspond le plus.

Le premier concerne le côté relationnel avec l’usager (agent d’accueil), qui pourrait s’apparenter à la ligne de front en quelque sorte. Cela comprend l’accueil du public, en visu et au téléphone, et le traitement des dossiers. Le deuxième entre pleinement dans la raison d’être de la CAF, avec le recrutement de travailleurs sociaux, qui vont accompagner les demandeurs en difficultés et ainsi éviter que la situation des plus pauvres ne s’aggrave. Mieux vaut avoir une bonne qualité d’écoute pour cela, et être capable de faire preuve d’empathie. Un diplôme est demandé et une évolution vers des postes à plus grandes responsabilités est possible. Le troisième va concerner tout le back office, en particulier la gestion de l’informatique et de toutes les pannes pouvant affecter le travail du personnel et le traitement des demandes des usagers. Enfin, le quatrième concerne tous les métiers qui apportent leur expertise et en rapport avec la comptabilité, le droit, la communication, les RH…

 

Comment devenir contrôleur CAF ?

Ce n’est pas le métier le plus facile car il consiste à opérer des opérations de contrôle sur les allocataires qui touchent des prestations, pour voir si celles-ci sont bien en adéquation avec ce dont ils ont véritablement droit. Il se peut que le contrôleur ait besoin de se rendre directement au domicile des personnes, pour constater de visu le niveau de vie, le nombre d’enfants, etc… Ce n’est pas la fonction la plus facile au sein de la CAF, car parfois il y a quelques frictions à gérer. Toutefois, le contrôleur n’est pas là que pour sanctionner, il a aussi un important rôle de conseil et peut orienter les allocataires vers les services compétents à chaque situation.

Pour devenir contrôleur CAF, il faut bien maîtriser le droit et surtout les règles en vigueur au sein de la caisse. Ensuite, il faut avoir un côté relationnel au top, pour gérer les situations de crise et savoir faire preuve de pédagogie si les choses s’enveniment. Cet emploi n’est pas à recommandé aux émotifs et aux personnes fragiles psychologiquement. Enfin, mieux vaut être physiquement costaud, on ne sait jamais l’accueil qu’on va recevoir chez un particulier…

 

Comment devenir téléconseiller ?

C’est moins stressant que le boulot de contrôleur CAF. Rien à voir toutefois avec le fait de donner des conseils sur le programme télé, comme un petit malin me l’a dit un jour. Un téléconseiller est une personne qui répond au téléphone. C’est elle souvent qui a l’usager en ligne pour la première fois, qui va répondre à ses premières interrogations, et l’orienter vers le bon service de la meilleure façon possible. Exemple : le prêt à l’amélioration du logement.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les journées sont bien remplies, car le téléphone va sonner toute la journée, les allocataires étant de plus en plus nombreux, et ayant toujours quelque chose à demander ou à se faire expliquer. Certains sont durs d’oreilles ou ne parle pas très bien le français, mieux vaut donc développer la patience la plus vertueuse pour faire ce boulot. Ensuite, il vous faudra maîtriser les us et coutumes de la CAF pour ne pas faire tourner en bourrique l’allocataire en l’envoyer de service en service. A vous de savoir écouter, analyser et répondre tout en restant concis car ça se bouscule sur le centre d’appel. Si vous avez des doutes sur vos compétences pas de panique : vous serez formé en interne. C’est une bonne façon de rentrer à la CAF, en commençant au bas de l’échelle. Toutefois, comme dans toutes les grandes administrations, on peut évoluer vers des postes plus qualitatifs comme celui de gestionnaire conseil allocataires.

La politique de la CAF en matière de ressources humaines

La caisse d’allocations familiales prend très au sérieux l’usager, la façon dont il est accueilli et dont on va répondre à ses attentes. Même si nous sommes ici dans le cadre d’une administration, il faut se montrer très impliqué dans son travail et faire passer le service public avant tout. La CAF se veut irréprochable en matière de ressources humaines, et attache donc une importance particulière à tout ce qui touche la formation professionnelle, à la capacité pour les salariés d’évoluer et de gravir les échelons, à l’égalité entre les membres du personnel, et à une bonne intégration des nouveaux par les anciens, à des profils diverses et variés qui viendront faire la richesse de l’entreprise.

Recrutement CAF

Devenir agent administratif CAF peut être un bon début si vous n’avez pas les diplômes pour faire autre chose. Rien ne dit que dans 10 ans vous n’aurez pas grimper les marches menant au sommet de cette administration.

Avec la grande réforme des Allocations Familiales, la CAF va devoir recruter massivement !


C’est la bonne nouvelle, mais il fallait bien qu’il y en ait une avec cette réforme. Car le quotient familial, ou du moins son calcul va changer, et une refonte de tous les dossiers va s’avérer nécessaire. De nouveaux contrats CDD vont donc être proposés, en espérant qu’ils se transforment rapidement en CDI. Car arriver au bout de cette réforme va prendre du temps, et pour que toutes les CAF l’applique, cela va nécessiter des milliers d’heures d’huile de coude pendant au moins 9 mois, le temps d’une gestation. Car la mise à jour des outils informatiques ne se fait pas en claquant des doigts. C’est le bon versement des allocations qui est en jeu, il ne s’agit pas d’essayer de récupérer le trop perçu une fois celui-ci versé, car beaucoup de gens vont voir leurs allocations familiales rabotées.

De nombreux Emplois d’Avenir financés par l’État pour les prochaines années

C’est une autre bonne nouvelle pour les chômeurs qui veulent travailler dans une administration comme celle de la CAF. Les emplois d’avenir sont réservés aux jeunes en difficulté qui vont pouvoir retrouver du travail et être formés. C’est donc du gagnant gagnant entre les jeunes qui vont sortir de la spirale du chômage et la CAF qui va trouver du renfort en bénéficiant de l’aide de l’état. Par contre, il s’agira d’emplois sans qualifications particulières, comme le tri du courrier ou répondre au téléphone, mais ça permet de mettre un pied à l’étrier.

Les offres d’emploi vous intéresse ? Vous n’avez plus qu’à postuler. Le mieux est d’envoyer votre candidature spontanée directement à la CAF de votre département ou de s’y rendre pour avoir des infos supplémentaires sur le recrutement via le service des RH.