La Croix Rouge recrute: bénévolat, stages, SCV, missions à l’étranger…

Lorsqu’on souhaite s’investir dans l’humanitaire, en France ou dans des missions à l’étranger, la Croix Rouge fait partie des organismes vers lesquels se tourner. En faire partie est un sacerdoce, un peu comme devenir conseiller Pole Emploi pour qui souhaite lutter contre le chômage. La Croix Rouge recrute des bénévoles, des stagiaires, que ce soit pour une mission humanitaire ou de recherche de financement mais pas que : des formations pour les pros débouchent souvent sur des offres d’emploi stables.

Devenir bénévole

Avant de songer à intégrer le recrutement de la Croix Rouge, il est possible d’y faire du bénévolat. Il y a une bonne liste de métiers où exercer son talent : secouriste, infirmier, médecin etc… Pour ceux qui ont besoin de gagner leur vie, il est toujours possible de tenter sa chance dans le social. La CAF recrute par exemple.

Il y a toute une liste d’activités dans lesquels s’engager, allant de l’action sociale au secourisme, en passant par la jeunesse et le soutien psychologique, le tout dans chaque département français. Un stage à la Croix Rouge s’effectue selon ses disponibilités, et cela va de 2 heures par semaine a du presque temps plein.

Chacun peut apporter sa pierre à l’édifice en fonction de ses disponibilités, le soir, en journée ou le week-end. Il y a des offres de bénévolat pour tout le monde, à condition d’être motivé ! Si besoin est, une formation vous sera proposé afin de vous rendre le plus efficace possible.

Ce qu’on peut faire pour aider la Croix Rouge

Donner de l’argent, bien sur, mais pas que. On peut aussi donner de son temps, et il n’est pas nécessaire d’être un médecin urgentiste pour cela. On peut par exemple apprendre à lire et à écrire en donnant des cours à ceux qui en ont besoin. On peut aussi former les gens aux premiers secours si on possède les qualifications nécessaires pour cela.

Les médecins, pharmaciens ou infirmiers peuvent apporter leur expertise et leurs conseils. Il est aussi possible de s’engager auprès des prisonniers en leur apportant des oins, mais pas seulement. On peut les visiter, leur apporter des colis, les accompagner à leur sortie mais aussi apporter du réconfort aux familles.

Le Service Civique Volontaire (SCV)

Beaucoup de jeunes passent par la case SCV, et on peut dire sans se tromper que l’expérience est assez formatrice. Et des expériences à vivre il y en a, réparties sur tout le territoire, pour des périodes allant d’un semestre à 9 mois, le temps nécessaire pour les mener à bien. Faire son SCV à la Croix Rouge, c’est ben sur rendre service aux autres, mais aussi pourquoi pas préparer un futur projet professionnel.

Pour pouvoir faire son service civique volontaire, il faut au moins avoir 16 ans, et pas plus de 25 ans, même si certaines dérogations permettent de l’effectuer jusqu’à ses 30 ans. Le SCV est payé, à hauteur de 573 euros par mois, la Croix Rouge prenant en charge à peu près 1/4 de cette somme en complément de ce qui est versé par l’état.

En plus de l’indemnité, le jeune qui fait son service bénéficie de la CPAM et peut conserver son APL s’il y a droit. Des bourses supplémentaires, pour compléter encore ce revenu sont accessibles pour ceux qui sont dans une situation difficile.

Le service civique, c’est quoi ?

Les missions proposées visent surtout à aider ceux qui sont exclus par le système et qui ont besoin d’une aide. Il peut s’agir des personnes handicapées, de ceux qui vivent dehors et qui ont besoin de se nourrir et de se vêtir, des retraités qui sont dans une situation de dépendance. Dans un SCV, on peut aussi être amené à donner des cours de premier secours, et à enseigner.

service civique croix rouge

Ce ne sont pas des missions qu’on fait seul. On est amené à travailler en équipe, avec d’autres bénévoles mais aussi avec des salariés de la Croix Rouge. Pas de souci donc en ce qui concerne la formation pour commencer dans de bonnes conditions et l’accompagnement. Pour postuler à un service civique, le mieux est encore de se rendre sur le site de l’association ou des offres sont proposées un peu partout en France.

Devenir salarié

Mais la Croix Rouge, ce n’est pas que du bénévolat. Ce sont aussi des emplois fermes. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’association embauche ! Ils sont quand même plus de 18000 à y travailler en France et ce dans tous les domaines d’intervention de la célèbre croix.

On peut même y faire une carrière, et évoluer. La politique RH de la maison, c’est mettre en valeur les qualités de chacun, mais aussi leur permettre de s’épanouir dans leur travail au quotidien : toutes les boites ne peuvent pas en dire autant ! Au menu, diversité et dialogue social, le rêve du salarié, quoi. Ici, plus qu’ailleurs, les handicapés ont aussi une chance de réussir, en tout cas on leur fait confiance et on leur confie des postes à responsabilités s’ils ont les compétences nécessaires.

En interne, des formations sont assurées constamment pour permettre aux salariés de progresser dans leurs fonctions et de devenir encore meilleur.

Partir en mission à l’étranger

Beaucoup en rêve, il faut dire que l’expérience est gratifiante et enrichissante, pour les autres et pour son CV. Et les occasions d’aider les gens de part le monde ne manquent pas, que ce soit avec la Croix Rouge ou avec le Croissant Rouge. Ainsi, il faut se préparer à partir lors de catastrophes naturelles.

Ce sont ici des situations d’urgences qui créent ce besoin. Mais d’autres missions sont plus préparées, et permettent de faire de l’action humanitaire, qu’il s’agisse d’éducation, de développement, de soin, d’accès à l’eau potable, à la nourriture ou à la santé.

Les compétences à avoir

Pour partir en mission à l’étranger, il ne suffit pas d’être motivé. Ce sont des postes qui peuvent être dangereux et qui ne supposent aucunes approximations. Avant de s’engager, mieux vaut avoir l’expérience professionnelle nécessaire (au moins 3 ans) pour apporter l’aide la plus précieuse à ceux qui en ont besoin.

De plus, pour aller de part le monde, il faut avoir un anglais impeccable qui permet de se faire comprendre dans toutes les situations, surtout celles urgentes. Il faut bien sur être formé aux premiers secours, et accepter de partir pour un certain temps, les missions pouvant durer jusqu’à 1 an, ce qui n’est pas évident quand on a une famille en France.

partir à l'étranger en mission

La Croix Rouge recrute des spécialistes dans tous ses domaines d’intervention, dans le médical bien sur, mais aussi dans la logistique, le technique et la communication. Le processus de recrutement est assez long, mais cela paraît normal.

Une fois dans la place, les nouveaux doivent passer par un stage d’intégration, qui leur permet de comprendre en profondeur le fonctionnement de la Croix Rouge mais aussi d’être certain que vous êtes fait pour la vie en communauté, ce qui sera votre quotidien une fois parti à l’étranger. Puis viendra l’heure de la première mission et de sa préparation afin de la mener à bien.

Les conditions de travail

Les missions à l’étranger peuvent être courtes ou longues, jusqu’à 2 ans. Des départs en famille sont possibles, ce n’est toutefois pas l’option privilégiée. Le contrat proposé est un CDD, avec toute la couverture sociale allant avec. Sur place, on est logé, nourri et blanchi.

Le salaire s’accompagne d’une indemnité pour couvrir les frais sur place. Si votre mission dure plus de 9 mois, un billet d’avion AR permet de rentrer voir sa famille. La Croix Rouge prend aussi en charge les visas et les vaccinations internationales. Il vous faudra toutefois prendre en charge le coût de votre passeport si vous n’en possédez pas.

Bon à savoir : l’organisation offre aussi de très nombreuses formations pour les particuliers ou les professionnels.