J’ai 50000 € de Dettes: 5 Stratégies Qui Marchent

Les crédits à la consommation ne sont pas un problème pour un ménage, jusqu’à ce que l’inflation arrive. Les factures de gaz et d’électricité, par exemple, augmentent. Voici 5 stratégies qui aident à se débarrasser de ses dettes, avec la possibilité de souscrire de la trésorerie supplémentaire pour diminuer, notamment, ses factures énergétiques.

1️⃣ Faire un rachat de crédit pour 50 000 €

Le coût de la vie en général pèse davantage sur le budget et les solutions pour payer ses dettes se font de plus en plus rares. Mais il en existe tout de même, à commencer par le rachat de crédit pour 45 000 €, 50 000 € ou même 90 000 €.

Le rachat de crédit, c’est quoi ?

Le rachat de crédit est sans doute la meilleure astuce pour se sortir des dettes. Ce dispositif consiste à emprunter de l’argent pour racheter ses crédits à la consommation, il peut se révéler une bonne solution quand on est endetté.

Pourquoi : parce que le prêt pour rachat de crédit se rembourse avec une seule mensualité, qui sera moins élevée que la somme de toutes les mensualités des crédits actuels.

Exemple de rachat de crédit

Prenons l’exemple d’un ménage qui doit encore rembourser 12 000 € sur son prêt-auto, à raison de 200 € par mois. Admettons que ce ménage ait également souscrit un crédit pour aménager son logement, sur lequel il doit encore rembourser 25 000 € à raison de 300 € par mois. Supposons qu’en supplément, cette famille a par ailleurs souscrit un prêt de trésorerie, sur lequel il lui reste 8 000 € à rembourser pour des mensualités de 80 € par mois.

Cette famille a donc pour 45 000 € de dettes, avec des mensualités de 580 € qui pèsent lourd sur son budget. Sa solution pour payer ses dettes est de faire un rachat de crédit pour 45 000 €, avec une mensualité unique qui soit bien inférieure à 580 €, par exemple 350 €.

Un simple calcul montre qu’un rachat de crédit à la consommation de 45 000 € sur 144 mois au taux de 3 % donnerait des mensualités de 373 €. Si le ménage de notre exemple pouvait l’obtenir, il libérerait son budget de plus de 200 € par mois. De quoi disposer de davantage de trésorerie pour dépenser, ou encore mieux : pour réaliser des économies d’énergie.

2️⃣ Faire un rachat de crédit à la consommation avec trésorerie

Et si on profitait de notre rachat de crédit à la consommation pour souscrire de la trésorerie supplémentaire, afin d’effectuer des travaux d’économie d’énergie qui pourraient, en partie, être payés par l’État ? Avec pour conséquence de dépenser beaucoup moins en chauffage et en éclairage, et ce, pour plusieurs années ?

Réduire ses dettes et ses factures : c’est possible

Selon l’observatoire de la Commission de Régulation de l’Énergie, un ménage français consomme en moyenne 4862 kWh par an. Or cette consommation provient principalement du chauffage des logements. La facture énergétique destinée au confort thermique pèse donc lourd, au point de grignoter une partie du budget destiné aux mensualités des crédits.

Or un logement dont le diagnostic de performance énergétique est classé « E », consomme 244 kWh par m² et par an, alors qu’un logement bien isolé classé « A » consomme moins de 70 kWh par m² et par an.

Ainsi, un ménage pourrait profiter d’un rachat de crédit à la consommation pour obtenir une trésorerie supplémentaire qui lui permettrait d’effectuer des travaux d’économie d’énergie. L’enjeu n’est pas anodin, car en passant d’un diagnostic de performance énergétique « E » à « A » ce ménage diminuerait sa consommation par 4.

Quand l’État participe financièrement pour mieux vous chauffer

L’État vous récompensera pour vos efforts écologiques, même si ces préoccupations sont essentiellement budgétaires. Le dispositif MaPrimeRénov’ vous permet ainsi de recevoir des primes à la rénovation énergétique, et ce avant la réalisation des travaux. Les propriétaires occupants y sont éligibles, tout comme les propriétaires bailleurs et les syndicats de copropriétaires.

Cette opération consiste à effectuer un rachat de crédit à la consommation, accompagné d’une trésorerie supplémentaire, tout cela pour que l’État vous verse une prime qui servira à augmenter votre confort énergétique et à réduire vos dépenses.

Et si le rachat de crédit n’est pas possible, rassurez-vous, vous pouvez toujours faire jouer la faculté de report de mensualités de vos prêts. Il suffit pour cela de consulter vos contrats.

3️⃣ Se libérer de ses dettes avec un report de mensualités

Contrairement à ce qu’il se dit sur Internet, les banques ne prêtent pas avec l’argent de leurs clients. Elles empruntent pour prêter, ou reçoivent de l’argent de la part d’investisseurs pour financer la consommation et l’immobilier. Les banques et les sociétés de crédit ont donc un devoir de remboursement auprès de leurs propres créanciers.

Elles veulent donc éviter à tout prix le défaut de paiement, et sont prêtes à apporter des solutions pour libérer les emprunteurs de leurs dettes

Les clauses de modularité

Pour cela, elles incluent des clauses de modularité des échéances dans la plupart des contrats de crédit qu’elles accordent. Les meilleures clauses de modularité permettent de diminuer les mensualités jusqu’à 50 %, pour une durée qui peut atteindre 24 mois.

Consultez vos contrats de crédit à la consommation, et adressez-vous au service clientèle de votre société de crédit. Vous pourriez ainsi vous libérer de la moitié de vos dettes, simplement en faisant valoir votre droit via la messagerie interne de votre banque, ou via un courrier recommandé avec avis de réception.

Se libérer de ses dettes pour 0 €

La plupart du temps, ce report de mensualités sera effectué sans pénalités. Malheureusement, cette disposition va devenir de plus en plus rare avec les taux des crédits qui augmentent, suite au durcissement de la politique monétaire de la Banque Centrale Européenne. Cependant, les contrats de crédit à la consommation souscrits avant 2022 comportent souvent ce genre de souplesse.

Un bon moyen de se sortir de ses dettes sans avoir recours au prêt pour rachat de crédit, et sans mettre la main à la poche. Pour autant, ce ne sera pas toujours suffisant. Pour cause de licenciement, de divorce ou d’accidents de la vie, les moyens dont dispose un emprunteur ne suffiront pas toujours à le sortir de ses dettes. Alors aussi étrange que cela puisse paraître, se déclarer en surendettement peut apporter une bonne solution.


4️⃣ Se déclarer en surendettement pour effacer ses dettes

Les commissions départementales de la Banque de France ont le pouvoir d’effacer les dettes, et elles ne s’en privent pas. Les enquêtes typologiques annuelles sur le surendettement montrent que chaque année près de 30 % de l’endettement global des ménages est purement et simplement effacé. Car les commissions n’aiment pas les sociétés de crédit qui prêtent de la trésorerie à des taux usuriers, sans même contrôler la capacité de remboursement des emprunteurs.

Quand la Loi efface les dettes des ménages

La Loi leur permet de considérer que le prêteur n’a pas rempli ses responsabilités en prêtant à des ménages qui n’étaient pas en mesure de rembourser. En supplément, les commissions de surendettement de la Banque de France ont le droit d’imposer un plan de remboursement aux créanciers.

Leur rôle va donc au-delà du négociateur intermédiaire, car elles peuvent tout simplement renégocier le remboursement des dettes d’un ménage, sans passer par un rachat de crédit.

Pas de crédits quand on est en surendettement

Mais attention, il s’agit de bien réfléchir avant de tenter de se déclarer en surendettement pour se débarrasser de ses dettes. Car dès lors qu’un dossier de surendettement a été accepté, le bénéficiaire ne peut plus souscrire de crédits. Il n’est pas interdit bancaire, mais il pourrait avoir un accès limité au découvert bancaire.

Il n’est pas certain que la commission accepte l’effacement d’une partie de ses dettes. Il faut pour cela que les contrôleurs puissent constater que ce ménage a effectivement souscrit des dettes difficiles à rembourser, alors qu’il était en difficulté financière.

Quand bien même la commission de surendettement de la Banque de France aurait accepté d’effacer une partie de l’ardoise d’un ménage, ce dernier devra encore remonter la pente en gérant mieux son budget. C’est d’ailleurs la base de toute solution, même après un rachat de dette personnelle : apprendre à mieux gérer son budget.

 

5️⃣ Gérez votre budget

Il s’agit d’une astuce toute simple pour diminuer l’impact de vos dettes sur votre budget mensuel. Un contrôle raisonnable des dépenses, associé aux astuces que nous venons de voir, pourra sans aucun doute permettre à un ménage de se sortir de ses dettes.

Faire le bilan des charges fixes et variables

Dans le budget d’un ménage comme dans celui d’une entreprise, il y a les charges fixes et les charges variables. Les charges fixes sont par exemple :

  • Les mensualités des crédits.
  • Le coût des transports.
  • Les primes d’assurance.

Les charges variables sont nombreuses, il peut s’agir :

  • Du budget alimentaire.
  • Du budget habillement.
  • Du budget scolaire.

Faire le bilan des dépenses

La règle d’or pour bien gérer un budget est de noter toutes les dépenses du mois dernier, et de les reporter sur le prochain mois. Commencez donc par noter toutes vos charges fixes, et payez-les en début de chaque mois dans la mesure du possible.

Puis notez toutes vos charges variables du mois dernier et séparez les pôles de dépenses :

  • Loisirs.
  • Déplacement.
  • Habillement.

Vous allez ensuite noter scrupuleusement chaque dépense que vous effectuez pour chaque pôle de dépenses. Cela vous permettra d’avoir une vue globale sur les sommes d’argent que vous pouvez allouer à chaque chose importante du quotidien. Mais attention, une meilleure gestion du budget d’un ménage ne constitue en aucun cas une solution pour payer ses dettes.

5/5 - (1 vote)