Aides pour les gens sans ressources: le guide indispensable pour s’en sortir financièrement quand tout va mal

Au fond du trou ? N’avoir pas assez d’argent pour vivre n’est pas une fatalité. Il faut réagir avant de se retrouver au bout du rouleau. Que l’on soit un chômeur, une femme seule ou à la tête d’une famille nombreuse, il est toujours possible de s’en sortir quand on a des dettes, découvert bancaire compris. À suivre, nos solutions pratiques quand tout va mal financièrement.

Acheter une voiture

Vivre avec un SMIC en France n’est pas suffisant quand on a besoin de changer de voiture ou de faire réparer son véhicule. Comment faire pour avoir un prêt rapidement ?


S’adresser à la CAF

La Caisse d’Allocations Familiales de votre département prévoit des aides financières à destination des plus démunis. Il y a notamment le prêt préventif et le prêt d’honneur qui peuvent vous permettre de financer l’achat d’une voiture.

L’aide de la CAF permet d’emprunter sans intérêts et ainsi d’éviter les dettes trop lourdes à rembourser. Ces aides s’adressent aux personnes qui sont dans la précarité, et visent à éviter que la situation ne devienne ingérable.

Pour ceux qui ne touchent que le RSA, lisez notre article : comment faire un crédit auto au RSA ?

Se rapprocher de Pôle Emploi

Cet organisme de retour à l’emploi n’a pas pour mission de payer une nouvelle voiture à tous ceux qui cherchent un travail.

En revanche, il prévoit tout de même une aide exceptionnelle à destination des moins de 26 ans qui viennent de décrocher le graal, à savoir un contrat (qu’il s’agisse d’un CDI ou d’un CDD de plus de 3 mois).

Cette aide consiste en la prise  en charge d’une partie des déplacements qu’implique le nouveau travail. Un coup de pouce idéal si vous habitez en province et que votre nouvelle entreprise est située en pleine campagne.


Louer une voiture

La location d’une voiture pour un chômeur à moindre coût : c’est ce que proposent certaines associations qui font du retour à l’emploi pour les demandeurs d’emploi une priorité.

En effet, un chômeur en fin de droits ou un bénéficiaire du RSA peut difficilement s’équiper d’un véhicule pour se rendre à son travail, et dans les villes peu desservies par les transports en commun, les problématiques s’additionnent.

L’AMIE a mis en place une aide à la mobilité

Avoir un crédit sans revenu étant un exercice périlleux, il peut être plus intéressant de passer par l’aide à la mobilité. Elle permet de contourner l’obstacle de l’achat d’une voiture, quand on n’en a pas les moyens.

Nous conseillons aux chômeurs qui viennent de retrouver du travail ou qui effectuent des démarches actives en ce sens, de s’adresser à l’association AMIE (Association Mobilité Insertion Emploi) qui loue à petits prix à ceux qui en ont besoin.

Pour cela, la première démarche est d’en parler à votre conseiller Pôle Emploi qui vous mettra en relation avec l’AMIE.

Localement, d’autres associations peuvent prendre le relais, comme Papa Charlie ou Bougeco.

Acheter une caravane

Les gens du voyage ont la possibilité d’être aidés pour acheter une caravane neuve, par l’intermédiaire de la CAF ou via l’obtention d’un microcrédit. Certaines associations mettent également en place des dispositifs d’aides.


Profiter d’un prêt microcrédit

S’il n’est pas spécifiquement dédié à l’achat d’une caravane, le microcrédit est un accès aux prêts pour celui qui est rejeté du système bancaire classique. Les gens du voyage, qui ont souvent peu ou pas de justificatifs de domicile à fournir, en font partie.

D’une façon générale, le microcrédit permet de réaliser des travaux dans sa caravane à hauteur de 3 000 € au maximum, en fonction de votre capacité d’emprunt.

Certaines CAF prêtent aux gens du voyage

Les Caisses d’Allocations Familiales de certains départements ont mise en place un prêt spécifique pour les gens du voyage, qui leur permet de financer une partie de l’achat d’une nouvelle caravane. Quand on connaît l’investissement nécessaire, ce n’est pas du luxe.

Il ne faut pas gagner plus de 650 € par mois pour en bénéficier.

Acheter un ordinateur

achat ordinateur

Que faire quand on est sans revenus et qu’on a besoin de s’équiper en matériel informatique ? Pour trouver une aide financière pour l’achat d’un ordinateur, il faut se rapprocher de sa banque quand on est étudiant, de sa CAF ou de sa région.

Le prêt équipement CAF

La Caisse peut, grâce à cette aide financière, vous permettre de vous équiper en matériel informatique. Ce qu’elle propose est  un prêt sans intérêts. Mais ce crédit est soumis à conditions, en particulier celle du quotient familial. Il est également préférable que vous ayez un enfant en cours d’études (collège, lycée) pour justifier d’un tel achat.

Renseignez-vous auprès de la Caisse de votre département pour connaître toutes les conditions.

Le prêt pour étudiants

Être jeune, c’est loin d’être évident financièrement. Mais vous pouvez vous adresser à votre banque pour contracter un prêt étudiant informatique. Pour cela, vous devez avoir moins de 28 ans et faire encore des études à la date de la demande.

Si la plupart des jeunes qui en bénéficient empruntent 1 000 €, il est possible de demander jusqu’à 3 000 € dans le cadre de ce dispositif. Attention toutefois : sans revenus, il faudra une caution parentale.

Avoir un abonnement téléphonique

Il n’est pas forcément facile de s’acquitter des mensualités d’un abonnement de téléphone, lorsque vous êtes au RSA. Passer par une carte prépayée pour ne pas trop dépenser n’est pas non plus la solution, en particulier lorsque vous devez passer beaucoup d’appels pour chercher du travail.

La meilleure solution consiste à profiter des abonnements spéciaux pour les petits revenus qui ont été mis en oeuvre par la plupart des opérateurs téléphoniques. Si ces forfaits ne permettent pas de profiter des fonctionnalités des smartphones et des iPhones, ils vous permettent tout de même d’appeler et d’envoyer des SMS à petits prix.

En savoir plus sur les forfaits téléphoniques pas chers.

Acheter des meubles ou de l’électroménager

Pour s’équiper à moindres frais, c’est vers le prêt équipement CAF que vous devez vous tourner. Pensez donc au prêt social pour les bénéficiaires du RSA.

achat meubles

C’est un prêt à taux 0 %, qui vous permet de changer vos meubles ou d’acheter du gros électroménager, comme un frigidaire ou une gazinière. Pour en savoir plus sur le prêt meuble CAF, lire notre fiche spéciale consacrée à ce sujet.

La CAF verse l’aide sur devis, il faut donc acheter en plusieurs étapes, et avoir la coopération du commerçant à qui la CAF va verser l’argent. Même s’il n’y a pas d’intérêts à rembourser chaque mois, une personne surendettée ne pourra en principe pas être éligible.

Louer un logement

Les aides pour s’en sortir quand on est une femme seule avec des enfants concernent aussi le logement. L’aide du Fonds de Solidarité pour le Logement (FSL) s’adresse aux personnes en situation précaire, qu’elles soient seules ou qu’elles touchent le RSA.

L’aide au logement solidaire peut consister en :

  • un apport d’une garantie pour le propriétaire.
  • un versement de la caution.
  • un règlement des factures importantes et en retard.

Pour en bénéficier, selon votre lieu d’habitation, il faut en faire la demande auprès du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de votre ville ou de votre Conseil Général. Le plus simple est encore de vous rapprocher d’une assistante sociale.

Partir en vacances

On a gardé le meilleur pour la fin. Après toutes les difficultés qui viennent d’être évoquées, réussir à prendre quelques jours de vacances est la cerise sur le gâteau.

La CAF délivre ainsi des bons vacances et participe de cette façon au financement des congés. Pour ceux qui ne peuvent en bénéficier, certains organismes de voyages permettent de payer ses vacances en plusieurs fois, mais attention, il ne s’agit pas ici d’emprunter sans intérêts.

Pour conclure, être sans ressources n’est pas une fatalité, et il est toujours possible de trouver quelques mains tendues, le temps que la situation s’arrange. Attention aux prêts, même à taux zéro : il faudra les rembourser, donc assurez-vous d’avoir la capacité de le faire sans dégrader encore plus votre situation personnelle et celle de votre famille.