Allocation PACEA Mission Locale 2019 (Ex CIVIS)

Allocation PACEA Mission Locale 2019 (Ex CIVIS)
5 (100%) 1 vote

Enfin une bonne nouvelle pour les moins de 25 ans !

Si vous avez moins de 25 ans et que vous avez du mal à trouver du travail, je vous recommande de lire attentivement cet article sur le dispositif PACEA. Avec l’aide de votre Mission Locale, il va vous permettre de toucher une allocation financière et de trouver votre place dans le monde professionnel. Si vous y avez droit, ne vous en privez pas !


Le PACEA, c’est quoi ?

Il s’agit du Parcours Contractualisé d’Accompagnement vers l’Emploi et l’Autonomie. Pour faire simple, c’est un chemin balisé qui va vous mener vers l’emploi tout en vous rémunérant.

Il remplace l’allocation CIVIS,  qui était le Contrat d’Insertion dans la Vie Sociale. Ce sont les Missions Locales qui sont chargées de le mettre en place.

À quoi servent les Missions Locales ?

Elles ont un rôle très important pour insérer les jeunes sans diplômes et sans expériences sur le marché du travail. Vous savez, ces jeunes que les employeurs regardent de travers en entretien…

Les Missions Locales luttent contre la pauvreté des jeunes et leur exclusion de l’emploi en leur permettant de se former et d’apprendre un métier (par l’apprentissage notamment).


Le PACEA, c’est pour qui ?

Si vous avez entre 16 et 25 ans, et que vous voulez que votre vie avance dans le bon sens, alors il est fait pour vous.

Je vous conseille aussi de prendre connaissance de cet article qui répertorie toutes les aides pour les jeunes de moins de 25 sans emploi n’ayant jamais travaillé.

Le PACEA pour les jeunes étrangers

Je vous en parle parce que quand on ne maitrise pas, ou mal, la langue française, s’insérer professionnellement est encore plus compliqué.

Les Missions Locales sont en charge d’un parcours professionnalisant spécialement destiné aux jeunes étrangers qui ne sont pas européens. 3 000 jeunes vont pouvoir en profiter, dont plus de 30 % en Ile-de-France.

Parmi ses spécificités, retenez la formation linguistique intégrée : le parcours d’Intégration par l’acquisition de la langue (PIAL).

Quelle durée ?

Jusqu’à 6 mois pour ce PACEA « spécial ». Ensuite, les jeunes sélectionnés intégreront le PACEA « classique » dans un deuxième temps.

Quel est le montant de l’allocation ?

1 454 € (jusqu’à). L’allocation financière pour un jeune qui n’est pas sélectionné dans cette formule spécialement faite pour les étrangers sera différente. Je vais y revenir un peu plus bas dans l’article.

Un accompagnement logistique et financier

Votre Mission Locale, via ce dispositif PACEA, va vous aider à mettre en place votre projet (si vous en avez un).

Pendant 1 an, vous allez être accompagné avec cet objectif final : vous permettre de trouver un emploi pour lequel vous allez être formé.


Comment entrer dans un PACEA ?

Vous devez vous rendre dans votre Mission Locale et rencontrer un conseiller. C’est lui qui va vous recevoir, et qui va décider si vous pouvez prétendre au dispositif. Il va faire l’adéquation entre votre demande et vos besoins.

Sachez que parfois, plusieurs rendez-vous à la Mission Locale seront nécessaires avant de démarrer votre parcours contractualisé. Le délai pour signer le contrat est de 30 jours.

Voici comment va se dérouler votre parcours

Il va être décomposé en plusieurs phases. Selon l’importance des actions à mettre en œuvre pour vous permettre de vous épanouir dans la vie active, il peut durer 2 ans.

Si les premières phases sont fixées à la signature du contrat qui va vous « lier » à la Mission Locale, les suivantes dépendront de l’avancée de votre projet.

La Garantie Jeunes

Il se peut aussi qu’à un moment, la Garantie Jeunes vienne se substituer à la PACEA dans votre parcours. Je vais vous détailler les différences entre les deux un peu plus loin dans cet article, car les règles sont différentes.

Voici comment vous aller vous faire accompagner

Votre conseiller peut mettre en place plusieurs choses :

  • Une formation.
  • Une immersion en entreprise.
  • Un service civique…
  • L’intervention d’un autre partenaire comme Pôle Emploi ou la Protection judiciaire de la Jeunesse.

Toutes les actions qui vont se succéder dans votre parcours ont pour but de vous accompagner vers la réussite de ce que vous vous étiez fixé au début du contrat.

Comment sortir du PACEA ?

Si le contrat que vous allez signe avec votre Mission Locale vous engage, il peut y avoir des raisons qui vous poussent à y mettre un terme avant.

1. Vous êtes autonome plus tôt que prévu

Si votre conseiller juge que vous êtes prêt à affronter la vie active avant les 24 mois et que vous n’avez plus besoin de son accompagnement, il peut décider d’abréger votre PACEA.

Toutefois, si une fois que vous volez de vos propres ailes les choses ne se passent pas comme elles le devraient, vous aller pouvoir souscrire un nouveau plan.

2. Vous avez atteint les 26 ans

On peut le regretter, mais la limite d’âge est fixé à 25 ans pour postuler, et à 26 ans pour continuer à bénéficier de l’accompagnement (et de l’aide financière).

3. Vous souhaitez partir

Ce dispositif ne peut fonctionner que si le jeune est motivé. Dans le cas où ce n’est plus le cas, il n’y a pas de raison pour que la Mission Locale vous retienne.

À titre d’information, sachez que vous ne pouvez pas suspendre le processus et le reprendre un peu plus tard. Une interruption vaut annulation. Pour bénéficier à nouveau des avantages d’un PACEA, il faudra alors en souscrire un nouveau.

4. Vous n’avez pas respecté votre contrat

Rappelez-vous. Vous vous étiez engagé à réaliser des actions définies. Si vous y avez manqué, la Mission Locale mettra fin à son aide.

L’aide financière du PACEA

Même si ce n’est pas la partie la plus importante du dispositif, elle va quand même bien vous dépanner.

Cette allocation, qui n’est pas systématique, va vous aider à retrouver votre autonomie. Si vous y avez droit, cela sera spécifié sur le contrat que vous allez signer avec la Mission Locale. Même chose pour le montant.

Son montant

Elle ne peut dépasser les 484 € (à opposer au 1 484 € dont je parlais en début d’article).

Cette limite est fixée par le RSA. Le montant de l’aide financière PACEA ne peut pas dépasser celui du revenu de solidarité active.

Si vous êtes au RSA et que vous avez besoin d’argent, je vous encourage à prendre connaissance de ce dossier spécialement fait pour vous : micro crédit pour une personne au RSA.

La date de versement

Votre aide financière sera versée à terme échu. Ainsi, il faudra qu’il se passe 1 mois complet avant que vous ne commenciez à recevoir cet argent.

Vous la recevrez chaque mois tant que vous ne serez pas salarié ou rémunéré pour un stage.

Est-elle cumulable avec d’autres aides ?

Non. Même s’il s’agit de l’allocation de la Garantie Jeunes.

La différence entre PACEA et Garantie Jeune

Encore une bonne nouvelle qui va vous redonner le sourire !

Nous venons de voir en détails ce qu’est la PACEA. Intéressons-nous maintenant à la Garantie Jeunes, qui n’est qu’une modalité du PACEA.

Quelle durée ?

1 an. Cette durée doit vous permettre de retrouver du travail, ou de postuler avec succès à un premier emploi.

Les bénéficiaires

Les jeunes de 16 à 25 ans (là-dessus rien ne change) qui cherchent du travail, qui ne vont plus à l’école, et qui ne gagnent pas plus que le RSA (484 €).

L’objectif de cette aide financière est la même : vous rendre autonome.

L’aide financière de la Garantie Jeunes

Pour la toucher, il faut que vous soyez pro-actif. Concrètement, cela veut dire que vous devez vous bouger.

Vous devez aussi effectuer 80 jours d’activité sur 1 an. Les stages, et même le bénévolat comptent.

La Garantie Jeunes : contenu de l’accompagnement

En plus des stages ou de la formation, il faudra vous rendre à des ateliers collectifs qui vous apprendront à :

  • Faire un CV.
  • Rédiger une lettre de motivation.
  • Réussir un entretien d’embauche.

Comment bénéficier de la Garantie Jeunes ?

Là encore, c’est la Mission Locale qui va monter un dossier. Mais le dernier mot reviendra au département.

Quels sont les justificatifs demandés ?

Rien d’exceptionnel dans ce qui va vous être demandé pour avoir le droit à la Garantie Jeunes :

  1. Votre dernier avis d’imposition. Si vous n’avez pas votre propre avis, vous pourrez apporter celui de vos parents.
  2. Votre Relevé d’Identité Bancaire (RIB). Il est obligatoire d’avoir un compte en banque à votre nom.
  3. Une copie de votre pièce d’identité. Attention : le permis de conduire n’est pas considéré comme une pièce d’identité valable.
  4. Si vous ne faites pas partie de l’Union Européenne, il vous faut une carte de séjour qui vous autorise à travailler. Elle doit être valable jusqu’à la fin du contrat que vous allez signer avec la Mission Locale.
  5. Votre CV.
  6. Une copie de l’attestation de la CPAM. L’adresse du centre doit être lisible.
  7. Une attestation sur l’honneur du montant de vos ressources.
  8. Si vous êtes mineur, il faut une autorisation d’un parent.

Si vous n’avez pas tout compris à la Garantie Jeunes, regardez cette très bonne vidéo mise en ligne par le Ministère du Travail :

PACEA et Garantie Jeune sont-ils imposables ?

Ce que vous allez toucher de votre Garantie Jeunes ou de votre PACEA n’est pas imposable. C’est la même chose pour le RSA et pour toutes les primes de retour à l’emploi.

Voilà, vous savez tout maintenant, ou à peu près, sur ces allocations. Si vous avez besoin de vous déplacer, je vous conseille de lire cet article sur l’aide financière pour acheter une voiture.