Devenir Conseiller Pôle Emploi: Salaire & Avantages 2019

Devenir Conseiller Pôle Emploi: Salaire & Avantages 2019
4.1 (81.5%) 40 votes

Travailler pour Pôle Emploi vous apporte 2 choses : vous décrochez un bon job, et vous apportez votre aide aux chômeurs qui en ont besoin. Beaucoup se demandent comment postuler chez Pôle Emploi, quels sont les avantages et le salaire. À suivre, toutes les réponses aux questions que vous vous posez. Et si une nouvelle carrière s’ouvrait à vous ?


Le salaire d’un conseiller Pôle Emploi

Pôle Emploi recrute ! C’est bien, mais à quel prix ?

Combien gagne un conseiller ?

Le salaire mensuel indicatif est de 1 700 €. Celui-ci évoluera ensuite en fonction de vos années de métier, pour atteindre les 2 000 €Aurez-vous la patience d’attendre ?

Heureusement des primes viennent compléter cette somme, sans parler d’un salaire versé sur 14,5 mois.

Le salaire sur 14,5 mois

C’est un avantage essentiel offert aux salariés privés. Si la somme de 1 700 € vous parait faible, vous la touchez sur 2,5 mois supplémentaires par rapport à un agent du public (20 % de salaire en plus).

Les agents du public représentent 10 % des effectifs. Ce sont ceux qui ont refusé de passer sous statut privé lors de la fusion entre l’ANPE et les Assedics.

Le montant des primes

Le montant annuel des primes peut atteindre 150 % de votre salaire mensuel. En début de carrière, si vous obtenez 100 % de vos primes, vous pouvez donc espérer toucher 2 550 € dans l’année, soit un peu plus de 200 € par mois.

Ces primes sont :

  • La prime d’intéressement.
  • La participation.
  • La part variable sur les objectifs individuels.

Et si cela ne vous suffit pas, il est possible de faire des heures supplémentaires pour gagner un peu plus.

Lire notre guide: LA CAF RECRUTE.


Les avantages des salariés Pôle Emploi

Si vous cherchez du travail vous savez que les avantages sont parfois plus importants que le salaire proposé. Objectivement, on peut dire que les avantages offerts aux conseillers sont bons. Les voici.

1. Les vacances, les congés et les jours de repos

  • Les congés payés : 25 jours par an.
  • Les RTT : 15 jours par an.
  • L’ancienneté (à partir de 20 ans) vous donne droit à 4 jours supplémentaires par an.
  • 2 jours de congé supplémentaires si le solde de votre compte CP est supérieur à 5 au 30 septembre.

Vous avez droit de mettre 10 jours par an sur votre compte épargne temps.

2. La flexibilité

Votre temps de travail, lui, est de 37,5 heures par semaine. Toutefois, vous pouvez négocier pour travailler certains jours de chez vous.

Vos horaires sont également aménageables.

3. Les avantages liés aux repas

Vous avez des tickets restaurants pour vos jours travaillés. Le montant du ticket est de 9 € par jour.

4. Les autres avantages qui peuvent vous décider à postuler

  • Parking salarié.
  • Complémentaire retraite.
  • Mutuelle d’entreprise avec participation.
  • Prévoyance santé.
  • Chèques vacances.
  • Comité d’entreprise.

Comment devenir conseiller chez Pôle Emploi ?

Ces informations sur le recrutement des conseillers Pôle Emploi vont vous être utiles.

1. De la motivation

Avant toute chose, demandez-vous si ce métier est fait pour vous. Au quotidien vous devrez :

  • Être en contact avec les entreprises qui cherchent à recruter et leur proposer des solutions.
  • Conseiller les demandeurs et les suivre dans leurs recherches.
  • Faire le lien entre les entreprises et les chômeurs.
  • Remplir des dossiers de formation.

Pour votre « culture Pôle Emploi », retrouvez ici toutes les aides financières qui peuvent être proposées à un demandeur d’emploi pour se former.

2. De la préparation

Vous devrez vous habituer à travailler à un rythme soutenu. Les rendez-vous vont se succéder dans la journée, sans pauses. La liste de ceux qui cherchent du travail s’allonge un peu plus chaque jour.

Vous suivez environ 150 personnes. Ce qui signifie qu’il ne faut pas traîner sur chaque dossier : efficacité, rapidité et amabilité sont les trois piliers sur lesquels vous appuyer.

Vous devrez faire avec les humeurs de vos interlocuteurs. Leur sourire ne sera pas toujours de mise, certaines situations rencontrées étant désespérées.

Comment faire pour postuler ?

Les renseignements à ce sujet ne sont pas toujours clairs : concours, CV, salaire moyen, lettre de motivation… Voici ce que vous devez savoir.

1. Le CV et la lettre de motivation pour une candidature spontanée

Pour une candidature spontanée, envoyez votre CV et votre lettre de motivation à l’agence qui vous intéresse. Après, à savoir si un poste est libre ou non, c’est au petit bonheur la chance, comme souvent avec ce genre d’initiative.

Envoyez votre candidature en courrier simple, et adressez-la au directeur. Si vous n’habitez pas trop loin vous pouvez aussi le déposer en main propre.

2. Répondre à une annonce

Il y a souvent des annonces d’embauches sur le site du Pôle Emploi. Pour les trouver, il suffit de l’indiquer dans la case recherche du site.

Les annonces sont classées par régions puis par ville. Les personnes mobiles auront un peu plus de chances que les autres de décrocher un entretien d’embauche.

Quelle formation suivre pour se faire recruter par Pôle Emploi ?

Le marché de l’emploi est dans une telle crise que devenir conseiller est rarement une vocation. Les parcours sont différents d’un agent à l’autre. Le plus souvent, les gens deviennent conseillers suite à un concours de circonstances.

1. Le concours

Il n’y a plus de concours à passer depuis que l’ANPE a fusionné avec les ASSEDICS. Le recrutement des agents Pôle Emploi se fait sur la base d’un bac +2 (DEUG ou BTS) même s’il est apprécié d’avoir une licence.

Il n’y a pas de discipline favorisée, vous pouvez aussi bien être diplômé en lettres qu’en sciences humaines.

2. La formation en interne

En ce qui concerne la formation au métier de conseiller Pôle Emploi, elle sera dispensée en interne. Mais on ne devient pas le meilleur conseiller du monde du jour au lendemain !

Comptez 2 ans d’expérience pour pouvoir répondre à tous les cas qui vont se présenter : le marché du travail et la législation qui en découle sont tellement vastes ! 

On vous apprendra aussi à savoir vous comporter de la bonne façon face aux chômeurs. Parfois, vous ne serez pas très loin de ce qui est demandé à une assistante sociale. 

Les qualités indispensables

  • Savoir écouter votre interlocuteur.
  • Répondre avec calme.
  • Avoir du flegme.
  • Être capable de trouver des solutions.
  • Comprendre les différences.
  • Disposer d’une grande capacité d’adaptation à l’autre.

En quoi consiste le métier de conseiller Pôle Emploi ?

Le travail est réparti de la façon suivante : accueil des usagers (même si ce sont souvent les salariés en CDD qui le font) et rendez-vous individuels, avec de fortes sollicitations selon les agences.

Un conseil : si vous ne supportez pas le manque de courtoisie et l’incivilité, passez votre chemin, votre voie est ailleurs. C’est un métier fait pour les gens calmes, pas pour ceux qui sont un peu trop nerveux.

Le quotidien d’un conseiller

Votre rôle est de mettre tous les outils entre les mains du demandeur d’emploi pour qu’il trouve son propre chemin :

  • En l’aidant à rédiger son CV.
  • En l’orientant vers une formation.
  • En lui donnant les clés d’un entretien réussi.
  • En lui permettant financièrement de se déplacer pour se rendre à des entretiens.

Ce n’est pas à vous de consulter les offres, même si vous pouvez le faire ensemble si vous avez du temps à lui consacrer.

Sachez rester ferme

Il faudra apprendre à ne pas vous laisser marcher sur les pieds. Vous n’êtes pas responsable des malheurs du monde, et s’il manque des justificatifs dans un dossier, ce n’est pas de votre faute à vous.

À ceux qui haussent le ton, faites-leur comprendre qu’il faut le baisser s’ils veulent que les choses avancent. Enfin, sachez-le : les insultes sont monnaies courantes, il faut donc vous y préparer.

Un métier qui va se numériser de plus en plus

Il y aura de plus en plus de dossiers à traiter, mais pas tous de la même façon. Tous les demandeurs n’ont pas besoin de la même chose, et certains savent très bien se débrouiller seuls, notamment les gens qui sont diplômés.

Certains entretiens pourront être dématérialisés par rapport à d’autre où il faudra passer un peu plus de temps.

La révolution numérique

Le mode avance, les choses changent, et il faut vivre avec son époque ! Les conseillers voient donc leurs méthodes de travail évoluer, afin d’être plus joignables, plus rapides, et de ne plus faire attendre les demandeurs d’emploi.

Pour cela, ils doivent dorénavant privilégier les courriels électroniques, la numérisation de tous les documents et n’accueillir les chômeurs que sur rendez-vous.

Une nouvelle organisation au service de l’usager

Quel plaisir pour les visiteurs de trouver des agences presque vides, et de ne pas patienter longtemps avant d’être reçus. Les anciens usagers de l’ANPE savent de quoi je parle ici…

Cette nouvelle organisation de Pôle Emploi profite à tous : à ceux qui cherchent du travail et à ceux qui sont payés pour les y aider. Le temps des uns et des autres est ainsi mieux utilisé et les demandeurs sont mieux considérés.

Un scan de la fiche de paye et le tour est joué, plus besoin de se déplacer en agence, et le dossier est traité plus rapidement. C’est plus de temps à consacrer à la recherche d’un emploi. La dématérialisation est l’avenir, et à Pôle Emploi aussi, qu’on se le dise !

Que peut apporter de plus le digital ?

Mais tout ! Enfin presque. D’abord le site. Il y a beaucoup plus d’annonces et elles sont mises à jour automatiquement.

Le numérique est une arme supplémentaire dont il faut savoir se servir pour faire reculer le chômage :

  • Faire des sessions de recrutement en ligne.
  • Simuler un entretien par ordinateur.
  • Former les chômeurs par Internet.
  • Créer une application pour smartphone et des logiciels qui permettent de rédiger un bon CV et une lettre de motivation adéquate…

Les développeurs sont d’ailleurs fortement sollicités pour aller encore plus loin, via le dispositif de L’Emploi Store Développeurs. L’innovation permet la personnalisation. De là à ce que 100 % des contacts avec son conseiller se passent par tchat vidéo, il n’y a qu’un pas.

En agence, l’équipement est de plus en plus performant et peut être utilisé aussi par les demandeurs d’emploi. On y met ainsi à leur disposition, un ordinateur, une tablette…

Travailler au Pôle Emploi en service civique ou en apprentissage

Si on ne vous propose pas un poste de salarié tout de suite, ou si vous cherchez juste une expérience et à vous former, pourquoi ne pas tenter le service civique ou bien l’apprentissage ? Pôle Emploi propose des postes dans les 2 cas.

1. Faire son service civique chez Pôle Emploi

C’est la possibilité de se mettre au service des autres tout en acquérant une expérience très utile pour votre future vie professionnelle.

Le service civique est réservé aux majeurs qui ont moins de 25 ans et qui veulent s’engager, au moins pendant 8 mois.

Qu’allez-vous faire ?

Au menu des réjouissances, vous allez faciliter les démarches des chômeurs en agence et les aider à se familiariser avec l’outil informatique.

Un tuteur sera là pour épauler les volontaires.

La rémunération

Presque 600 € par mois. En plus, le temps de travail n’est que de 24 heures pour une semaine. Cette somme sera majorée de 106 € pour ceux qui touchent le TSA ou une bourse entre l’échelon 5 et 7.

2. Faire son apprentissage chez Pôle Emploi

Pôle Emploi recrute plusieurs dizaines d’apprentis chaque année, avec l’idée de les former et de les embaucher par la suite.

Au niveau des diplômes, il n’y en a pas un de recommandé en particulier. Il y a des offres dans plusieurs domaines : communication, ressources humaines, comptabilité… La rémunération, elle, dépend de l’âge de l’apprenti et elle augmente avec lui.

Intégrer Pôle Emploi en tant que sportif de haut niveau

Travailler pour Pôle Emploi quand on est un champion dans son sport, c’est la possibilité d’avoir un travail en CDI qui laisse toute latitude pour s’entraîner et pour participer aux compétitions sportives. Les horaires sont donc aménagés.

Quels sont les postes proposés ?

Surtout ceux de conseillers, de relations avec les employeurs, de ceux liés au développement durable…

Les valeurs des sportifs sont importantes pour l’agence pour l’emploi (comme pour d’autres grandes entreprises qui ont passé un contrat avec le Ministère de la jeunesse et des sports).

Conseil à l’attention de ceux qui cherchent un nouveau travail : Ne restez pas forcément focalisé sur le salaire. Changer d’entreprise, c’est aussi parfois savoir se remettre en question. Bref, reculer pour mieux avancer. Plus de 3 millions de chômeurs pour 50 000 agents. Faites le compte, le travail ne manque pas, d’autant plus que toutes les offres d’emploi n’y sont pas relayées.