Revenu Minimum Etudiant (RME) 2019: Liste des Villes

On entend de plus en plus parler du Revenu Minimum Étudiant (RME). Permettre à des étudiants de percevoir un revenu dans le cadre de leurs études est révolutionnaire. Mais le RME reste une initiative locale. Cette aide financière est pourtant la solution pour éviter la précarité des étudiants. Voici la liste des villes qui ont mis en place le Revenu Minimum Étudiant.


Les villes qui accordent le RME

Réservée à ceux qui suivent des études supérieures dans certaines communes, cette bourse est attribuée au moins de 27 ans. Mais c’est à chaque ville d’en fixer les modalités. Le RME peut être donné pour 2 ans, comme pour 4 ans.

Où postuler ?

C’est la question qui est sur les lèvres de tous les étudiants : où postuler (et venir habiter) pour faire une demande de revenu minimum ? Il s’agit souvent de petites communes ou de villes moyennes, qui ont comme priorité de lutter contre la précarité des étudiants.

Ci-dessous, voici la liste des villes pour 2019 :

  • Champagne au Mont d’Or.
  • Chenôve.
  • Dunkerque.
  • Petite Couronne.
  • Genay.
  • Nogent-sur-Seine.
  • Plougastel-Dalouas.
  • Semur-en-Auxois.
  • Saint-André-les-Vergers.
  • Montbard.
  • Panazol.

Voici quelques exemples détaillés :

Dunkerque

La ville s’engage pour permettre aux étudiants de financer leurs études. Le revenu minimum qui leur est destiné existe déjà depuis plus de 20 ans, c’est dire ! Pour en bénéficier, il faut avoir moins de 25 ans et faire des études supérieures.

Condition importante : vous devez habiter la ville de Dunkerque depuis au moins 2 ans, seul(e) ou chez vos parents.


Une aide qui se monte à 450 €

Le montant annuel est versé en une seule fois. Il est de 450 €. Cette somme permet de faire face aux premières dépenses de la rentrée.

Petite Couronne

C’est le CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) qui gère le processus. La somme octroyée par la ville vient ainsi compléter la bourse d’État.

Petite innovation : c’est donnant-donnant. Le jeune qui en bénéficie doit s’engager à poursuivre ses études et doit donner un peu de son temps pour la vie locale.

Une aide qui peut aller jusqu’à 1 680 €

Le RME, versé sur critères sociaux au moins de 26 ans qui ont le Baccalauréat et qui font des études supérieures est compris entre 150 € et 1 680 € par an.

Chenôve

Cette aide financière pour étudiants est née à Chenôve en Côte d’Or. C’est donc à chaque commune de mettre en place ce système, selon ses priorités et celles de ses administrés.

On peut comparer le RME à une sorte de bourse communale, puisque l’État n’a pour l’instant rien à voir avec son attribution.

Les conditions

Si vous êtes un étudiant de moins de 27 ans dont les parents ont des revenus modestes, alors la ville peut vous aider par une aide financière adaptée à vos besoins. La condition : vous devez résider dans la ville depuis 2 ans. Cet argent viendra compléter votre bourse.

Votre formation doit être reconnue par l’État. Chenôve accentue particulièrement son effort pour les étudiants qui ont des frais d’inscription importants, supérieurs à 2 500 € (vous devrez les justifier si vous êtes dans ce cas).

Comment monter le dossier de RME ?

Rendez-vous dans votre CCAS et envoyez votre dossier avant le 31 décembre de chaque année.

Montbard

Là encore, c’est le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) qui gère les dossiers de demande de revenu minimum étudiant.

Attention : vous avez jusqu’à fin octobre de chaque année pour retirer votre dossier.

Les conditions

Si vous avez la chance de résider dans cette ville où le RME existe, il faudra pouvoir le prouver (une attestation d’hébergement des parents peut suffire).

Le mieux est encore d’y habiter depuis plus d’un an pour appuyer votre dossier, et il vous est recommandé d’être inscrit(e) sur les listes électorales. C’est en plus l’occasion de pouvoir voter…

Où vous adresser ?

Service d’Aide Sociale de Montbard, 3 passage Anatole France. Tél. : 03 80 92 59 32.

La contrepartie

En échange de son aide financière, Montbard vous demande d’effectuer une journée « d’engagement citoyen » dans un des services de la ville.


Champagne au Mont d’Or

Pour avoir le droit au revenu minimum étudiant si vous habitez à Champagne au Mont d’Or, vous devez avoir moins de 23 ans et étudier à Lyon ou dans sa périphérie, sauf s’il n’y a pas d’école pour vos études dans le secteur.

Vous pouvez demander cette aide 2 fois pendant vos études.

Un versement allant jusqu’à 150 €

L’aide vous sera versée par la ville en novembre (50 %) et le solde en mars. Pour chacune de ces échéances, vous devrez présenter un certificat de scolarité.

Si votre dossier est accepté, vous percevrez entre 100 et 150 €.

Où vous adresser ?

C’est le CCAS de la commune qui se charge de gérer la distribution de la cagnotte pour étudiants.

Panazol

La ville s’engage financièrement en faveur des étudiants depuis près de 30 ans. Son allocation est versée chaque mois pendant 9 mois (à partir de septembre) aux bénéficiaires, directement sur leur compte en banque.

Les 5 exigences pour pouvoir faire votre demande

  • Avoir le Baccalauréat et être inscrit dans un cursus proposé par des établissements de l’enseignement supérieur.
  • Habiter depuis au moins 1 an dans la commune.
  • Avoir moins de 25 ans.
  • Être inscrit sur la liste électorale de Panazol.
  • Avoir demandé une bourse.

Le montant

Il va dépendre des ressources de vos parents. C’est le quotient familial CAF qui servira de base de calcul.

Les conditions de ressources restent donc le critère de base de la sélection, et sont admissibles ceux qui ont déjà postulé à une bourse d’études. On peut dire sans trop se tromper qu’il faut avoir des ressources équivalentes à moins de 500 € par mois.

Le dossier

Il se dépose à la rentrée scolaire. Si vous le déposez en retard, vous ne pourrez pas récupérer l’argent des mois perdus.

Pour l’obtenir, contactez le CCAS de la mairie de Panazol.

Vous êtes étudiant et vous avez besoin d’argent ? Toutes nos autres pistes pour les crédits et aides financières pour étudiants :

Laide à l’acquisition de matériel informatique pour les étudiants.
Avoir une aide financière rapidement.
• Le tarif social internet.
• Faire un crédit sans justificatif.

Les villes qui n’accordent pas encore le RME

Concernant les villes qui n’accordent pas encore le RME, et en particulier les grandes agglomérations, il y a actuellement des projets de bourse qui sont à l’étude, mais comme toujours quand il s’agit d’argent il faut du temps.

On peut comprendre que ce dispositif soit difficile à mettre en place dans les grandes villes, en particulier à cause du budget que cela suppose. Alors, Paris, Lille, Lyon et Marseille vont-elles enfin s’y mettre ?

Si vous êtes étudiant, voici un autre article sur ce site qui pourrait vous intéresser : comment devenir indépendant de ses parents ?

L’aide financière du RME : à combien se monte le Revenu Minimum Étudiant ?

On le répète : tout dépend de la commune. Toutefois, on peut au moins se mouiller en donnant une fourchette de prix, assez large au demeurant : entre 250 € par an ou par mois, ce qui peut vous emmener jusqu’à 3 000 € sur un an.

Certaines communes ont vu arriver un afflux d’étudiants, mais de là à penser que le revenu minimum étudiant en est la cause… Il n’y a qu’un pas !

Comment faire si je ne touche pas le RME ?

Pour les étudiants qui ne sont pas éligibles, il y a d’autres aides qui existent si vous rencontrez des difficultés financières.

C’est auprès du CROUS (Centre Régional des Oeuvres Universitaires et Scolaires) de votre faculté que vous pourrez trouver les meilleurs bons plans logements et financiers, comme :

L’aide alimentaire

La délivrance de tickets pour le resto U pour ceux qui sont en grande précarité.

La possibilité de se loger en urgence

Des logements existent pour les étudiants qui sont dans une situation d’urgence. Pour en bénéficier, rapprochez-vous d’une assistante sociale de votre CROUS.

La solution trouvée sera peut-être provisoire, mais elle évitera de devoir dormir dans la rue. Le dépannage proposé est parfois payant, mais dépasse rarement les 15 € la nuit.

Une aide financière

Quand on se brouille avec ses parents et que ceux-ci coupent les vivres du jour au lendemain, comment faire face à ses factures et à son loyer, quand on étudie ?

Il existe au CROUS un fond financier d’aide d’urgence, qui peut prendre la forme d’une subvention non remboursable, ou bien d’un prêt d’honneur à taux zéro. Il est aussi possible de faire une demande d’aide annuelle.

POUR SE FAIRE DE L’ARGENT, lisez aussi : comment devenir testeur rémunéré ?

Retrouvez ci-dessous 2 autres aides financières pour les étudiants :

Les bourses sur critères sociaux : qui sont concernés ?

C’est une combinaison entre les bons résultats scolaires et les ressources effectives des étudiants, quand ils ne peuvent pas compter sur l’aide financière de leurs parents.

Il y a des échelons. Les étudiants les plus défavorisés peuvent se voir attribuer environ 5 000 € par an, les «autres ne touchant que 1 640 €.

Bon à savoir : l’échelon minimal ne permet pas d’obtenir de l’argent, mais d’être exonéré des frais d’inscription ainsi que de ceux de la Sécurité Sociale étudiante.

Quand la demander ?

Pour ceux qui pensent avoir le droit à la bourse, n’oubliez pas de la demander avant de rentrer à l’université. Les dates d’inscriptions sont comprises entre le 15 janvier et le 30 avril de l’année précédente, afin de commencer à toucher les versements à la rentrée universitaire.

Le fonds national d’aide d’urgence pour les étudiants (FNAU)

Il s’agit d’une aide versée par le CROUS (Centre Régional des Oeuvres Universitaires et Scolaires) qui vise à soutenir financièrement et de manière exceptionnelle les étudiants vivant des situations difficiles et soudaines telles qu’une rupture familiale, une expulsion du domicile…. Cette aide s’adresse aussi bien aux étudiants boursiers qu’au étudiants non-boursiers.

Elle existe sous 2 formes.

L’aide d’urgence ponctuelle

Elle est versée aux moins de 35 ans qui ne touchent pas de bourse sur critères sociaux, mais qui ont quand même des difficultés financières (la perte d’un job d’appoint peut en être la cause).

Cette aide « ponctuelle » intervient en un seul versement de 1 669 € maximum par an. Elle peut être accordée plusieurs fois dans la limite de 3 338 € au total.

Si vous avez besoin d’argent immédiatement, vous ne pouvez toucher que 200 € dans l’urgence si la situation l’exige (une facture EDF à payer pour ne pas être coupé par exemple).

Bonne nouvelle : elle peut se cumuler avec la bourse sur critères sociaux.

L’aide d’urgence annuelle

Cette seconde aide est versée tous les mois pendant 10 mois (6 mois en cas d’urgence) et peut représenter 1 009 € à 5 551 € en cumulé. Cette aide peut être accordée dans la limite de 7 ans.

Elle s’adresse uniquement aux étudiants qui ne peuvent pas bénéficier de la bourse sur critère sociaux et leur donne droit aux mêmes avantages que ceux dont peuvent bénéficier les étudiants boursiers :

  • exonération des frais de scolarité.
  • exonération des cotisations à la Sécurité Sociale étudiante.

Son octroi est cependant restreint à certaines situations :

  • étudiant en rupture familiale.
  • étudiant fiscalement indépendant…