Vendre Son Or Au Meilleur Prix: SANS SE FAIRE AVOIR

Vous voulez vendre vos lingots d’or ou vos Louis d’or ? D’accord. Mais où le faire pour avoir un bon prix et pour ne pas vous faire avoir ? Pour vendre votre or au meilleur prix, vous pouvez le faire en ligne ou dans des boutiques spécialisées, et même à l’étranger ! Si vous cherchez à revendre votre or, concentrez-vous sur 2 objectifs : un cours au plus haut et la sécurité de la transaction. Je vous donne mes conseils pour ne pas vous faire avoir quand vous allez vendre vos métaux précieux.


1. Vendre son or par Internet

Pour ceux qui choisissent Internet, il y aura toujours une offre de rachat avant que la transaction ne soit réalisée. concrètement, cela veut dire que le vendeur d’or va pouvoir prendre le temps d’évaluer l’offre avant de se décider, et de comparer éventuellement les différents acheteurs d’or qu’il aura pris soin de mettre en concurrence.

Mon conseil : bien veiller à toujours demander à l’acheteur facture détaillée avec le poids du bijou en or vendu, ainsi que le prix au gramme appliqué. Lors de la vente, ne pas oublier la taxe sur les métaux précieux qui ne manquera pas d’être appliquée à la facture finale et soustraite de la somme d’argent remise au vendeur.

Quelques prestataires en ligne :

Avis Gold by gold

Gold by Gold pratique le rachat de bijoux en or en ligne et de tout ce qui comporte le métal précieux pour le recycler. Il n’est donc plus nécessaire de vous déplacer.

Sur le site Internet de gold by gold vous pouvez estimer la valeur à l’aide d’un simulateur qui vous donnera une idée assez précise de la somme qu’il est envisageable de récupérer. Ensuite, pour vendre des bijoux en or, il n’y a plus qu’à commander une enveloppe sécurisée, appelée Goldissimo, et d’y glisser son or avant de la renvoyer. Pour recevoir votre dû vous aurez à choisir entre un chèque et un virement bancaire.

Avis sur 62 days 

La vente de bijoux en or est toujours un exercice compliqué : on ne sait pas toujours à qui s’adresser et on se demande si l’acheteur est sérieux. Pour savoir ou vendre son or je vous recommande de faire un petit comparatif des acheteurs d’or sur le net. Parmi eux se trouve la société 62 days.

62 days propose de guider les vendeurs d’or en mettant en ligne des guides qui vont aider les vendeurs à comprendre la valeur de ce qu’ils ont entre les mains. Vendre une broche en or n’est pas la même chose que de vendre ses alliances de mariage. Il est possible de réaliser la transaction sur 62days.com et de faire venir rapidement un coursier Fedex qui viendra chercher l’objet de la transaction.


Que pouvez-vous vendre sur le site ?

  1. Des pièces d’or. Celles-ci ne sont pas seulement un poids, mais elles ont aussi de la valeur en fonction de leur ancienneté et de leur rareté.
  2. Des vieux bijoux en or, comme les colliers, peuvent avoir beaucoup de valeur en fonction de leur époque et de l’artisan qui les ont réalisé. Même chose pour une bague en or ou une paire de boucles d’oreille.
  3. De l’or 24 carats : il compose souvent les lingots d’or, et est très pure et fragile, raison pour laquelle il n’est utilisé que très rarement en bijouterie.

Le cours sera différent pour de l’or 22 carats, de l’or 18 carats ou de l’or 9 carats. La valeur marchande de son bijou correspondra au poids, le règlement se calculant au gramme près.

Avis sur Lingot.com

Sur Internet, la transaction est souvent sécurisée et gratuite. Sur Lingot.com, on peut faire expertiser ses pièces d’or, mais aussi ses bijoux et ses lingots d’or. L’estimation en ligne permet aussi de calculer la valeur de ses objets en platine, métal encore plus précieux que l’or. Il suffit pour cela d’indiquer le poids de l’objet, et d’en spécifier le nombre.


2. Vendre son or dans une boutique à l’étranger

Ce qui est bien avec Internet, c’est qu’on peut choisir de vendre son or en France, mais aussi de le faire dans un autre pays européen. 3 pays faciles d’accès où vous pouvez vendre et acheter de l’or : la Belgique, la Suisse et le Luxembourg.

C’est une bonne occasion de comparer les taux de l’or entre la France et d’autres pays limitrophes et de choisir le prestataire qui proposera la meilleure valeur pour vos bijoux, ou tout autre objet en métal précieux.

Vendre son or en Belgique

Il y a rarement des quantités minimums imposées pour pouvoir obtenir de bons prix. Le prix étant fixé au gramme, il est le même pour 1g d’or à vendre ou pour 1 kilo.

Comment allez-vous être payé ?

Certaines boutiques en Belgique permettent d’avoir du liquide lors de la vente d’or, le mode de paiement est le plus souvent au choix du client. Toutefois, pour les gros montants, le virement est le paiement le plus sûr afin d’éviter les soucis de sécurité.

La Belgique est également pratique si on préfère se faire payer en espèces. Il n’est pas nécessaire que les bijoux soient en bon état pour être vendu. Le prix étant payé au gramme, les bijoux cassés ont la même valeur lorsqu’il s’agit de racheter uniquement la matière première : l’or.

Les taxes

En Belgique, il n’y a pas d’impôt sur le vente d’or, ce qui fait une petite différence avec la France. L’avantage d’aller vendre son or en Belgique, c’est de ne pas s’acquitter de la taxe de 8 % qui est en vigueur sur les métaux précieux en France. Le déplacement peut-être rentable à partir d’une certaine quantité. A chacun d’appréhender le risque que représente le fait de transporter de l’or sur soi.

Vendre son or au Luxembourg 

Le prix d’achat est souvent très bon au Luxembourg, et l’expertise n’engage pas le vendeur, qui peut tout à fait prendre son temps pour réfléchir. Les transactions d’or au Luxembourg sont rapides et sécurisées.

De plus, elles sont payables en espèces si c’est le désir du client. Les bijoux sont refondus, pas de risque de voir la bague de sa grand-mère porter par quelqu’un d’autre…

3. Vendre son or dans une boutique en France

Si vous choisissez de vendre votre or dans une boutique vous devez veiller aux points suivants :

  • Le bijou en or doit être pesé devant vous afin de se rendre compte du poids indiqué par la balance.
  • Si l’objet est en or 18 carats, il faut que cela soit indiqué sur la facture. Le prix de cet or étant fixe, les risques de se faire arnaquer sont moins importants.

Vous avez décidé de vendre votre or ?

Vous devez veiller à ce que le prix trouvé sur le site d’une bijouterie qui achète de l’or corresponde à celui-ci une fois arrivé en boutique. Toutefois, il faut bien prendre en compte que le cours de l’or évolue chaque jour, à la hausse comme à la baisse, et tout peut changer en 24 heures.

Pour savoir combien se vend l’or au gramme, regardez le cours officiel sur le net.

4. Mes conseils pour mieux vendre votre or

Tout le monde, un jour ou l’autre, a eu besoin d’un peu d’argent rapidement. Avoir des pièces d’or de côté peut représenter une tentation : les vendre rapidement pour faire face à des dépenses qui n’étaient pas prévues. Être rapide c’est bien, mais je vous conseille quand même de prendre certaines précautions pour vous éviter quelques désillusions.

Vous devez savoir ce que vaut (à peu près) ce que vous avez à vendre

Si c’est un bijou, c’est un peu plus complexe. Basez vous sur le poids en or, et non pas sur le travail d’orfèvrerie. N’oubliez pas que le prix de l’or fluctue, et qu’il peut varier d’un jour à l’autre, d’où l’intérêt de ne pas faire vos recherches trop tôt par rapport au moment de vente fixé. À intégrer aussi dans vos calculs : la marge de l’acheteur ainsi que les taxes de l’état.

Alors comment calculer le poids ? J’ai une astuce simple et pas cher : prenez votre balance de cuisine ! Une fois le poids en tête, examinez la pièce pour trouver les poinçons. Si vous trouvez une tête d’aigle, alors il s’agit d’or 18 carats. Si votre bijou est en platine, les poinçons peuvent représenter une tête de loup, de chien ou de manchot (pour le platine le plus pur).

Si vous vendez des pièces anciennes, dont il est difficile de définir le cours, le mieux est quand même de vous adresser à une maison de ventes aux enchères.

Ne vendez pas au premier venu

Je sais, c’est un peu le conseil bateau mais quand même : ne vous précipitez pas dans la première agence que vous allez rencontrer sur votre chemin. En prenant un peu de temps pour comparer les prix et sur internet, et en boutique, vous verrez que les différences entre plusieurs acheteurs peuvent être grosses !

La raison de ces variations est simple : chacun est libre de fixer son prix, ou plus exactement sa commission sur les transactions. Les acheteurs d’or ne sont pas des philanthropes, et veulent faire eux aussi le meilleur bénéfice possible. Vérifiez aussi si le prix proposé inclu la taxe sur les métaux précieux, ou non.

Assurez vous que votre acheteur ne va pas vous escroquer

Je suis d’accord : on ne peut pas être certain à 100% de ne pas tomber sur un escroc. Premier point important : les prix doivent être affichés clairement dans la boutique. Si vous optez pour la solution de vendre à distance, choisissez bien votre prestataire, en vérifiant qu’il est bien habilité à réaliser ces transactions et qu’il a signé la charte des rachats d’or à distance.

Quelle sue soit votre décision vous aurez un dernier garde fou. La loi Hamon vous protège et lorsque vous vendez vos bijoux vous avez 24 heures pour changer d’avis gratuitement sans avoir à en donner la raison (attention ce délai ne concerne pas les pièces d’or et les lingots).

Optez pour la bonne fiscalité

Les petits vendeurs, ceux qui sont en dessous de 5000 € ne paient pas la taxe sur les métaux précieux de 6,5%. Mais si ce sont des Napoléons que vous vendez, ou des lingots, peu importe la somme : la TMP est de 10,5%.

Parfois, opter pour la taxe sur les plus values de 34,5% avec un abattement de 5% par an à partir de l’année 3 permet de mieux vous en sortir fiscalement parlant. Après 22 ans, vous n’aurez donc rien à payer. Bien sur, cela suppose que vous ayez conservé votre facture au moment de l’achat.

5. Vendre ses louis d’or

Ces petites pièces sont bien jolies et il est toujours très agréable d’en hériter quelques unes mais pour des louis d’or les procédures sont particulières par rapport à un bijou en métal précieux.

Où vendre ses louis d’or ?

Si vous en êtes arrivé là vous connaissez déjà mon point de vue : bien choisir votre acheteur ! Quand il m’arrive de devoir vendre de l’or j’évite par exemple de choisir un prestataire qui met ses publicités dans les boites aux lettres. Je me méfie toujours des grands tapages médiatiques.

Ainsi, quand il s’agit de choisir une boutique, je vérifie toujours qu’elle a reçue l’agrément de la Banque de France. Je vous conseille aussi de regarder le registre officiel www.regafi.com où toutes les boutiques avec cette agrément BDF sont listées.

Le choix de vendeur

C’est valable pour les Napoléons, mais aussi pour toutes les autres pièces de valeur comme le 50 Pesos mexicain, le 20 francs Croix suisse ou le 20 dollars US. La commission  de l’intermédiaire doit donc rester « raisonnable ». La pratique veut qu’elle ne dépasse pas 2%. Après, chacun est libre de faire ce qu’il veut.

Le montant de la commission doit être affiché clairement dans la boutique. Le prestataire doit aussi vous transmettre un contrat qui mentionne ses conditions générales de vente et qui insiste sur votre droit à rétractation.

Les taxes

N’oubliez pas que c’est votre acheteur qui doit s’acquitter de la taxe des 10,5% ou de l’impôt sur les plus values (d’après votre facture d’achat justificative ou l’acte notarié). Il les prélèvera donc aussi.

Le règlement

Si vous comptiez ressortir de la boutique avec des pièces d’or plein les poches, c’est raté. C’est interdit par la loi. À votre disposition, 3 moyens de paiement : chèque, virement ou carte bancaire.

6. Vendre un lingot sans certificat

Si vous n’avez pas de certificat qui indique le poids de votre précieux bien pas de panique, ces choses là arrivent, surtout si vous avez vos lingots depuis longtemps. Je vais vous expliquer comment les choses se passent pour vendre au même prix que si vous en aviez un. Après tout, ce qui a de la valeur, ce n’est pas le certificat, mais bien le lingot d’or !

Le titre

Sur votre lingot, il y a forcément le poinçon du fondeur avec le pourcentage d’or pur. Il se peut que l’usure le rende difficilement lisible, mais avec un spectromètre (ce qu’on les professionnels) la lecture devient possible. Le calcul se fait donc de la manière suivante :

Poids x titre sur le lingot = quantité d’or fin.

Exemple : 500 x 999,7 ‰ = 499,85 grammes

7. Vendre et acheter anonymement

Je termine cet article avec une partie qui va en intéresser plus d’un : l’anonymat. Vous le savez maintenant : en France, cela n’est plus possible, du fait d’un changement de législation qui ne permet plus de régler les achats en liquide. De plus, si la transaction dépasse les 15000 € l’acheteur professionnel doit garder pendant 6 ans les documents qui permettent de vous identifier.

Pour vous 2 solutions : faire une transaction de particulier à particulier, ou bien aller dans un pays qui accepte les échanges en numéraire.

Vendre de l’or à un particulier

Je vous recommande quand même de vous méfier. Ces transactions PAP sont réservés à ceux qui connaissent ce qu’ils vont acheter ou vendre. Même chose pour le poids : il vous faudra votre propre balance de précision ! Alors certes, vous pouvez faire de bonnes affaires, mais aussi de mauvaises !

Important : cela ne vous exonère pas de régler la taxe sur les plus values.

Vendre de l’or à l’étranger

Gardez à l’esprit la réglementation : vous ne pouvez pas entrer ou sortir du pays avec plus de 10.000 € en liquide sans faire une déclaration aux douanes. De plus, c’est la législation du pays où vous payez vos impôts qui s’applique pour vous.

Les pays :

  • La Belgique : la vente peut rester anonyme jusqu’à 2500 € avec un paiement en espèces.
  • En Angleterre : pas de taxe sur les plus values sur les Souverains et les Britannia.
  • En Suisse : il est possible de vendre en liquide jusqu’à 93000 € (100000 Francs Suisse).
  • Au Luxembourg : le règlement en billets peut se faire jusqu’à 15 000 €.
  • En Allemagne : les transactions en espèces peuvent se faire jusqu’à 9999 € par personne et par transaction.

En définitive, vous vous demandez sûrement : faut-il vendre son or en 2019 ? La vérité, c’est que personne ne peut vraiment prédire de quoi le cours sera fait demain.

Si vous avez des difficultés de trésorerie je vous conseille la lecture des articles suivants dont les sujets peuvent s’adapter à d’éventuelles difficultés financières :